Les moyens de transport électriques

Les véhicules électriques se développent de plus en plus et offrent des possibilités élargies pour ceux qui souhaitent s’engager dans la mobilité douce. Choisir un moyen de transport électrique est une excellente façon de s’engager dans la transition écologique et de réduire les carburants polluants. Listing des différents moyens de transport électriques et leurs caractéristiques.

Les avantages de l’électrique

Qu’il s’agisse des voitures électriques, des scooters, des vélos, des trottinettes ou des gyropodes, ou même de transports en commun comme les tramways électriques, tous ces véhicules fonctionnant à l’électricité possèdent bien des avantages communs. En phase avec la transition énergétique, ces moyens de mobilité douce ont un impact bien moins néfaste sur l’environnement que les véhicules thermiques et peuvent être alimentés par une énergie durable. Dotés d’une batterie rechargeable, ces véhicules « propres » ne possèdent aucun moteur thermique : il ne rejettent aucun gaz à effet de serre tel que le CO2 ou autres particules fines agressives pour la santé pendant leur utilisation. En conséquence, avec l’utilisation répandue des véhicules électriques la qualité de l’air se voit nettement améliorée, notamment dans les villes et les émissions de carbone liées aux transports se voient réduites. La fabrication et le recyclage des batteries utilisées sont en constante progression pour en diminuer les impacts négatifs. A noter qu’il est même possible de choisir une origine renouvelable de la production d’énergie, en optant par exemple pour un contrat d’électricité verte.

Les recharges de véhicules électriques sont bon marché, surtout en France où l’électricité est peu chère. Ainsi, les moyens de transport électriques individuels  permettent de faire d’importantes économies par rapport à l’achat d’essence, pour une même distance parcourue. Même si certains véhicules peuvent s’avérer onéreux à l’achat, leur investissement peut être rapidement rentabilisé sur le carburant.

Le vélo électrique, quant à lui, au travers de l’activité physique nécessaire, contribue à améliorer la condition physique ! Enfin, cerise sur le gâteau, tous ces véhicules sont particulièrement silencieux, ce qui diminue les nuisances sonores pour le plaisir de tous : autant pour préserver le calme de la campagne que pour réduire le bruit en ville. 

Les véhicules électriques sont globalement bien meilleurs pour l’environnement que les véhicules thermiques et permettent de réduire les frais de carburant : on peut donc les considérer comme des moyens de transport éconogiques, à la fois bons pour la planète et le porte-monnaie.

Les véhicules électriques individuels

La voiture électrique

Une voiture électrique peut sembler d’apparence identique à une voiture thermique, mais est pourtant très différente quant à sa conception technique et ses modes d’utilisations. 

Bien que le prix d’achat soit souvent plus élevé, son coût d’utilisation quotidien est nettement moins cher. Tout d’abord, en passant d’une consommation de carburants issus du pétrole à une consommation électrique, de préférence d’origine renouvelable, vous changez complètement de modèle énergétique. Pour la recharger, il suffit de la brancher chez vous à une prise de courant (sur une prise adaptée). Par ailleurs, les points de recharge publics se multiplient un peu partout sur le territoire pour permettre aux usagers de se déplacer sur de longues distances et d’effectuer le plein d’électricité en cours de route de façon aisée. En fonction de votre abonnement et de la capacité de vos batteries, une recharge complète ne vous coûtera que quelques euros. De plus, vous pouvez oublier les passages dans les stations services et l’entretien classique tels que les vidanges, changement d’embrayage, de courroie et autres pièces mécaniques. Sur une voiture électrique, seuls les pneus et les freins s’usent !

Malheureusement, les véhicules électriques ne sont pas parfaits : la fabrication des batteries et leur recyclage ne sont pas sans conséquences sur l’environnement. Les technologies utilisées font néanmoins des progrès importants, ce qui diminue progressivement d’autant ces aspects négatifs. Dans le même temps, la durée de vie et l’autonomie des batteries sont également en constante progression pour permettre aux conducteurs de véhicules électriques de parcourir de longues distances de façon à concurrencer la voiture thermique. A noter que pour les grands voyageurs, il est possible d’avoir recours à la voiture hybride, pour qu’un moteur standard puisse prendre le relais dès que la recharge de la batterie électrique est épuisée. Cette option ne permet pas de réduire autant les émissions carbone que la voiture totalement électrique, mais participe au moins à une réduction significative. Selon une estimation de l’ADEME, une voiture hybride pourrait permettre de réduire de 35% les émissions de CO2 d’un véhicule, par rapport au même véhicule équipé d’un moteur thermique.

Il est important de préciser que le poids d’un véhicule a une grande importance sur sa consommation, et dans le cas du véhicule électrique sur son autonomie. C’est pourquoi il est important de privilégier les voitures les plus légères, ou en tout cas celles dont le rapport poids/énergie consommée est le meilleur. Dans le cas d’une voiture hybride ou standard, la consommation de carburant s’en trouvera réduite, tandis que pour une voiture électrique la distance parcourue avec une charge sera plus élevée. De même, plus vous réalisez de kilomètres avec une voiture électrique et un même jeu de batterie, moins celle-ci est néfaste pour la Planète. 

Astuce 🚗

Afin de vous inciter à acheter une voiture électrique, une aide financière est proposée par l’État. Des achats groupés de voiture électrique permettent également de réduire significativement le prix d’achat, tout en restant éligible au bonus de l’État. Découvrir les opérations d’achat groupé en cours.

Le scooter électrique

Comme pour les voitures, le scooter électrique ressemble fortement à un scooter thermique. Il est particulièrement adapté aux trajets quotidiens dans des grandes villes et présente les mêmes avantages de maniabilité et de facilité de stationnement. Il constitue une très bonne alternative à la voiture qui s’y s’avère bien plus contraignante et coûteuse. Son silence, sa maniabilité et son encombrement restreint sont des caractéristiques appréciables, tout autant valables en zone rurale.

Le coût d’achat d’un scooter électrique est généralement légèrement plus élevé qu’un scooter thermique. Comme pour les voitures, ce surcoût est principalement dû aux batteries mais il est rentabilisé par les frais réduits de carburant. Les coûts d’entretien sont aussi nettement inférieurs et vous permettent ainsi de réaliser très vite des économies !

Le vélo électrique

Le vélo est encore un moyen de transport électrique, mais avec celui-ci vous pratiquez en plus un sport doux ! Le vélo est en effet équipé d’une batterie qui permet de limiter l’effort physique nécessaire pour progresser : chacun peut choisir, selon son niveau sportif, son envie du moment ou même du relief, s’il décide d’activer son assistance électrique et à quel niveau. Cela permet d’envisager l’utilisation d’un vélo par le plus grand nombre de personnes et à de plus nombreuses occasions. Peu encombrant, voire pliable, vous pouvez ranger votre vélo chez vous, très pratique si vous habitez en appartement par exemple. Ce type de mobilité douce est très recommandé, agréable et surtout très pratique pour les petits et moyens trajets, autant en zone urbaine que rurale. A noter également que les villes sont de plus en plus aménagées de façon à accueillir le vélo, avec des pistes cyclables, une signalisation adaptée et favorable au vélo, des parkings à vélo et elles proposent très souvent des bornes de recharge pour les vélos électriques, utilisables par tous les utilisateurs de cycles, la plupart du temps gratuitement.

Enfin des aides à l’achat d’un vélo électrique existent, à commencer par le bonus vélo offert par l’État

Astuce 💡

Rendez-vous sur notre blog pour tout savoir sur les aides à l’achat d’un vélo électrique proposées par les différentes collectivités dans chaque région de France. Pour gagner du pouvoir d’achat vous pouvez aussi participer à notre achat groupé de vélo électrique.

La trottinette électrique

Les trottinettes sont utilisées par un public très varié et sont très présentes dans la circulation routière, en particulier dans les villes. Les modèles électriques sont le modèle phare dans beaucoup de grandes villes de France et sont devenus un moyen de transport prisé. Il est possible d’en acheter une mais également de la louer selon ses besoins grâce à des bornes spécifiques ou à une application géolocalisée disponible dans de nombreuses villes. La trottinette électrique est très pratique pour les usagers urbains pour qui une voiture, un scooter ou un vélo n’est pas une option adaptée. Encore plus compacte, légère et maniable qu’un vélo, la trottinette est facile d’utilisation, aisément transportable et beaucoup moins chère. Les trottinettes électriques séduisent un large public !

Le gyropode

Apparu depuis quelques années, le gyropode (ou hoverboard) est un véhicule électrique pour une personne. Il est constitué d’une petite plateforme portée par deux roues parallèles sur laquelle l’utilisateur se tient debout. Un système de stabilisation gyroscopique et un manche de conduite complètent l’ensemble. Il se conduit via les mouvements du corps de l’utilisateur ce qui nécessite un minimum d’apprentissage. Silencieux comme tous les moyens de transports électriques, d’un poids comparable à celui d’un vélo, il peut être utilisé dans les villes et même être considéré comme un piéton s’il l’utilisateur ne dépasse pas la vitesse de 6 km/h, même si sa vitesse de pointe est trois fois plus élevée. Le gyropode doit trouver sa place au sein des autres modes de déplacement préexistants dans les villes, son lieu d’utilisation de prédilection.

Les transports en commun électriques

Si les déplacements individuels restent ceux qui polluent le plus et que les transports en commun sont recommandés pour leurs émissions carbones réduites par utilisateur, les transports en commun électriques se développent également et c’est une bonne nouvelle !

Le tramway

Le tramway est un moyen de transport en commun urbain écologique, favorable au développement durable dans sa version électrique et incontournable dans les grandes villes.

Ainsi, afin de favoriser un moyen de transport doux et accessible à tous, beaucoup de villes françaises ont intégré le tramway dans leur plan de réseau mobilité. 

Le bus électrique

Si aujourd’hui les bus électriques sont très minoritaires, de nombreuses villes et agglomérations s’engagent dans des expérimentations afin de mettre en place un réseau adapté à ce type de véhicule et en particulier pour la recharge des batteries. Voilà donc un secteur en pleine mutation !

Bon à savoir : La loi sur la Transition Energétique prévoit à l’horizon 2025 l’interdiction de mettre en service de nouveaux bus diesel ou essence. Sont concernés par cette obligation les parcs de plus de 20 véhicules, aussi bien publiques que privés.

En parallèle du développement électrique, ces dernières années de plus en plus de bus roulent au gaz naturel et même pour certains au biogaz. Espérons voir rapidement des réseaux de bus entiers rouler à l’électricité verte.

Le train

Si le train électrique peut faire penser à un jeu d’enfant, en réalité le train est de plus en plus propre comme moyen de transport. En effet, La moitié du réseau des lignes de train français est électrifiée, réseau qui assure 90% du trafic des voyageurs. L’électricité est une énergie plus facile à manipuler qui nécessite une maintenance moindre et reste surtout moins polluante que le diesel. De plus, les ingénieurs de la SNCF cherchent à optimiser le rendement de ces trains afin de diminuer leur consommation énergétique annuelle. Celle-ci représente aujourd’hui la production annuelle d’un réacteur nucléaire de 900 MégaWatts. Les trains constituent ainsi une pièce incontournable de la transition environnementale.

Laisser un commentaire