Les modes de chauffage au bois

Le chauffage au bois domestique est souvent préconisé pour ses atouts énergétiques et écologiques. Il existe de nombreux moyens de chauffage au bois, avec des avantages et inconvénients pour chacun, que ce soit en termes de coût, de confort, ou d’efficacité énergétique. Tour d’horizon des modèles existants.

Les cheminées

Cheminées à foyer ouvert

Performance

Les cheminées dites à foyer ouvert, ou cheminées décoratives, ont un certain charme, de par leur côté ancien, typique, mais aussi sans foyer intégré ni de portes vitrées. Elles permettent d’admirer un feu de cheminée avec les avantages du bruit du crépitement et de l’odeur du bois avec une visibilité maximum du feu. Toutefois le foyer ouvert ne présente généralement pas la meilleure efficacité énergétique qui soit, il s’agit  plutôt d’un chauffage d’appoint. Mieux vaut opter alors pour la cheminée à foyer fermé ou l’insert, si le but est de chauffer l’habitation.

Modèles et prix

Les prix peuvent varier de 500€ à 5000€ pour une cheminée à foyer ouvert. Il faut compter 250€ à 1500€ pour l’installation par un professionnel.

Avantages

La cheminée à foyer ouvert est à la cheminée à l’état pur, qui permet de profiter pleinement des sensations du feu de bois, telles que son bruit et son odeur. Son objectif premier étant la décoration, il existe de nombreux modèles avec des designs très variés, sculptés dans le marbre ou dans la pierre.

De plus, si vous désirez que votre cheminée soit plus performante et propage au mieux la chaleur, vous avez la possibilité d’installer au fond de l’âtre une plaque en fonte, apportant ainsi une touche de modernité et de design. Un insert de cheminée peut aussi améliorer ses performances. 

Inconvénients

La consommation de bois des cheminées décoratives est importante car son foyer ouvert laisse passer l’air froid ou ambiant, le feu pouvant ainsi s’éteindre plus facilement. Surtout, cette ouverture entraîne des pertes d’énergies considérables : ainsi son rendement énergétique est d’environ 10 à 15%, moins bon que la plupart des autres modes de chauffage utilisant le bois comme combustible de chauffage. De plus, la sécurité n’est pas vraiment assurée avec un foyer ouvert du fait que les étincelles ne soient pas arrêtées par quelque chose, ou encore que les enfants puissent facilement y accéder. Le  système peut aussi être nuisible au niveau de la santé en raison de la fumée qui peut se répandre à l’intérieur de la maison et réduire l’oxygène et l’écologie. Ce fonctionnement n’est pas éligible au crédit d’impôt pour la transition écologique qui est dédié aux travaux d’économie d’énergies et aux équipements d’énergies renouvelables.

Cheminée à foyer fermé

Performance

C’est un équipement de chauffage au bois, ayant l’aspect d’une cheminée traditionnelle mais la combustion s’y fait dans une enceinte close.

Une cheminée à foyer fermé développe des performances énergétiques bien supérieures à celles que l’on peut attendre d’une cheminée traditionnelle à foyer ouvert, elle récupère plus de 70% de la chaleur produite contre 15% pour un foyer ouvert. C’est une solution idéale si vous faites construire votre cheminée et que vous souhaitez l’utiliser pour chauffer votre habitation.

Modèles et prix

Il y a le choix entre les modèles traditionnels : cheminée d’angle murale, centrale ou même cheminée suspendue. Selon les goûts, l’offre s’adapte à la demande et il faudra globalement prévoir un budget de base plus important que pour une cheminée à foyer ouvert car la cheminée à foyer fermé demande plus de travaux. Ainsi, les premiers prix commencent à 1 000 €, et on peut rapidement atteindre les 4000 ou 5000 € en fonction du matériau choisi, du type de porte,  vitre, des finitions… voire plus si l’on souhaite du sur-mesure.

Avantages

C’est un vrai moyen de chauffage avec une bonne répartition de la chaleur et un meilleur rendement. Il peut fonctionner à foyer ouvert ou fermé avec des vitres escamotables et s’adapte ainsi à nos envies, selon si notre but est de chauffer ou bien de profiter d’une belle cheminée. Surtout, ce mode de chauffage est presque 10 fois plus efficace qu’un foyer dit « ouvert », en consommant 4 fois moins de bois. Le feu dans l’âtre fermé dure plus longtemps et ses fumées sont enfermées, évitant toute pollution ou gêne dans la pièce dans laquelle est située la cheminée.

Inconvénients

Ce type de foyer est très coûteux en raison du chantier qui sera plus important qu’un poêle ou qu’un insert par exemple, qui n’ont pas besoin de travaux spécifiques. Pour remplacer une cheminée existante, il faut en général casser : on ne peut mettre un foyer fermé dans une cheminée à foyer ouvert. A noter qu’il faudra aussi prévoir un nettoyage régulier de la vitre de protection.

Insert

Performances

L’insert s’encastre dans une cheminée existante ou dans une cheminée neuve, on l’appelle ainsi insert pour son insertion dans une cheminée à foyer ouvert. Si vous disposez d’une cheminée traditionnelle à foyer ouvert et que vous souhaitez un moyen de chauffage plus efficace, vous pouvez ajouter un insert sans qu’il n’y ait besoin de beaucoup d’aménagements nécessaires. L’insert procure de la chaleur à la fois par la convection de l’air et aussi par la diffusion de la chaleur par les parois de la cheminée, ce qui explique son excellente performance énergétique. 

Modèles et prix

Le prix  varie entre 1000 € et 5000 € pour le coût de l’appareil, et il faut prévoir en plus 500 à 3000 € pour le coût d’installation par un professionnel, recommandé pour éviter les fuites de gaz et les risques d’incendies.

Avantages

Avec un insert, tout comme avec une cheminée à foyer fermé, le risque d’incendie est fortement réduit car il n’y a pas de risques de projection hors du foyer. De même, le feu y dure plus longtemps et son rendement devient bien meilleur passant de 15% à 70%. 

De plus, pour l’installation d’un nouvel insert il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt, permettant une réduction fiscale de 22% à 36% de la valeur du matériel.

Inconvénients

Il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour l’installation de l’insert, car les risques d’incendies sont importants en cas de défaut sur l’installation. En outre, il nécessite beaucoup d’entretien au niveau des vitres. Enfin, si certains modèles peuvent être très esthétiques, ils n’offrent que rarement autant de charme que la cheminée ouverte et, pour ceux qui l’apprécient, les inserts ne permettent pas de bénéficier des bruits et de l’odeur du feu du bois.

Le poêle à bois

Performances

Le poêle à bois est un moyen  de chauffage associé au confort, il est à la fois esthétique, tendance, moderne mais aussi performant, économique et polyvalent au niveau des tailles et des styles.

Il s’adapte aux différents besoins de chauffage de chacun avec une puissance allant de petit à moyen en diffusant la chaleur rapidement, il existe même des modèles programmables pour un meilleur confort. Placé au centre de l’habitation, il a la capacité de la chauffer intégralement. Ce que les amateurs aiment très souvent,  c’est de pouvoir retrouver les mêmes sensations, odeurs et bruit qu’un feu de cheminée ouvert. Contrairement à une cheminée, un poêle à bois est souvent indépendant de la maison, il peut être déplacé même lors d’un déménagement.

Modèles et prix

Poêle a postcombustion

Il dispose d’une arrivée d’air secondaire, ce qui permet de chauffer deux fois plus vite mais aussi de brûler plusieurs fois les gaz émis par la combustion et de réduire les résidus. Le point négatif serait le choix des modèles limités.

D’une valeur de 1 000 à 5 000 euros, il propose 60 à 70 % de rendement.

Poêle turbo

Le poêle turbo a une excellente  performance à pleins régime, moyennant une consommation importante de combustible. A l’inverse, ses prestations sont nettement moins satisfaisantes lorsqu’il fonctionne au ralenti.

Il présente ainsi des caractéristiques similaires au poêle à postcombustion en moyenne, soit 60 à 70 % de rendement pour une valeur d’achat  allant de 1 000 à 5 000 euros.

Poêle de masse

Construit à partir de matériaux comme la pierre, la brique ou le béton, le poêle de masse accumule l’énergie rapidement et intensément, la stocke, puis est capable de la restituer une fois le feu éteint (jusqu’à plus de 24 heures après), offrant une excellente efficacité énergétique et rendant son système très économique en combustible.

Offrant 70 à 85 % de rendement, le poêle de masse est logiquement onéreux à l’achat puisqu’il faut compter  au minimum 5 000€ de budget, et jusqu’à 16 000 euros pour les modèles les plus haut de gamme.

Poêle à granulés de bois 

Son confort d’utilisation est son atout premier, puisque le poêle à granulés est doté  d’un démarrage automatique et d’une autonomie allant de 12 à 72 heures grâce à une alimentation automatique de l’appareil. Les pellets de bois, ou granulés, utilisés comme combustible de ce poêle, permettent d’obtenir un rendement de plus de 80 %, voire même 90%. Il faut bien prendre en considération que cette installation a besoin d’être reliée à l’électricité pour fonctionner, mais malgré cela le coût des matières premières reste bon marché.

Le poêle à granulés de bois vaut en moyenne 1 600 à 6 000 euros.

Coût de l’installation pour tous types de poêle

En plus du coût d’achat du poêle, il faut compter dans son budget les frais d’installation par un professionnel, afin d’avoir un système aux normes. En plus de la fiabilité et de la sécurité, il s’agit d’un investissement permettant d’avoir un système plus efficace. Le coût de l’installation s’élève en moyenne à un prix compris entre 250 et 1500 €. Pour un résultat optimal, il est possible de demander des devis auprès de professionnels agréés avec la certification Qualibois et RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Surtout que lorsque l’artisan qui intervient possède ces labels, il est possible de bénéficier d’aides de l’État pour l’installation d’un poêle neuf et d’économiser ainsi plusieurs centaines d’euros en crédit d’impôt.

Avantages

 Economies d’énergie

Le bois est le combustible le moins cher. Le poêle au bois possède un rendement presque optimal, c’est une source d’énergie deux fois moins coûteuse que l’électricité. De plus, l’installation d’un poêle à bois n’est que peu coûteuse par rapport à celle d’une cheminée.

Entretien simplifié

Peu importe l’élément de combustion que l’on utilise (bûches ou pellets), le poêle à bois est simple d’utilisation et peu de pannes surgissent avec ce type d’installation fonctionnant au bois. Il est aussi facile à entretenir, puisqu’un ramonage à l’année suffit. 

Respect de l’environnement 

Le bois énergie est neutre en carbone, car durant sa combustion il va uniquement émettre le CO2 qu’il aura stocké durant sa vie. Utiliser le bois comme combustible est donc une solution écologique.

Inconvénients

L’espace nécessaire 

Utiliser un poêle nécessite de l’espace :

  • Le poêle prend de la place dans la pièce où il est installé, surtout qu’il ne peut pas être collé au mur pour des raisons de sécurité ; 
  • Le bois a besoin d’un emplacement de stockage important dans un endroit sec, surtout pour les bûches si vous souhaitez avoir du stock en avance. Opter pour un poêle à granulés diminue cet inconvénient, les sacs de pellets prenant moins de place.

Un important besoin en nettoyage 

Le bois étant d’origine naturelle, il est susceptible de véhiculer de nombreuses  saletés qu’il faut régulièrement nettoyer, surtout dans le cas où vous stockez votre bois de chauffage au sein de votre logement. Les granulés de bois ne posent pas ce problème puisqu’ils sont stockés en sac.

La chaudière à bois

Performances

Une chaudière à bois est particulièrement intéressante si vous avez une grande maison, car elle est conçue pour prendre en charge l’alimentation principale du chauffage et de l’eau chaude sanitaire du logement. L’alimentation de ces chaudières peut être programmée et automatisée : toutes les étapes de l’alimentation, la combustion, le décendrage, et l’extraction des fumées, sont contrôlées et optimisées grâce à une régulation électronique. La chaudière à bois utilise un combustible naturel et écologique, elle produit peu de cendres et émet peu de polluants. 

Modèles et prix

Pour acquérir une chaudière à bois de bonne qualité, il faut prévoir entre 15 000€ à 20 000 €, hors aides et crédit d’impôt, ainsi que 2000€ à 3000€ pour le coût d’installation.

Avantages

C’est un moyen de chauffage écologique, qui offre un niveau de rendement supérieur à 90% dans la plupart des cas. Surtout, les bûches de bois sont un combustible avec un prix très compétitif et stable, ainsi se chauffer au bois est très économique. La chaudière fonctionne en autonomie, elle ne nécessite pas de manutention.

Inconvénients

La chaudière à bois représente un investissement initial important et le matériel est cher, il faut compter un entretien régulier et obligatoire. Il faut prévoir d’importantes capacités de stockage au sec du combustible.

Enfin, il ne faut pas oublier le chargement manuel des bûches : la chaudière à bûches peut s’avérer moins pratique qu’une chaudière au gaz naturel par exemple car elle devra être alimentée régulièrement en bûches.

Laisser un commentaire