Les effets positifs du vélo électrique pour la santé

La pratique régulière du cyclisme a des effets bénéfiques indéniables pour le corps et la santé. Et l’assistance électrique permet de rendre son utilisation très accessible : le vélo n’est plus exclusivement réservé aux sportifs. Le vélo électrique peut être pratiqué quotidiennement pour tout type de trajet et c’est une aubaine, car en plus d’entretenir sa santé physique et mentale, il est un puissant atout pour lutter contre les risques sanitaires de façon individuelle et collective.

Les bienfaits du vélo pour le corps

Le vélo renforce le système cardiovasculaire

Faire du vélo permet de travailler l’endurance cardiaque et sa pratique régulière réduit les risques de maladies cardiovasculaires. Lorsque cette activité est pratiquée plusieurs fois par semaine, elle permet le maintien d’une pression artérielle constante ainsi que la stabilité du taux de cholestérol. En effet, le vélo est un sport d’endurance permettant  de travailler le souffle et le cœur, tout en douceur. Et en particulier lorsque vous êtes doté(e) d’une assistance électrique, vous permettant de réguler l’aide du moteur selon votre besoin et ainsi d’effectuer votre pratique sportive selon vos capacités physiques.

Le vélo réduit les risques d’avoir un cancer

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Glasgow dont les résultats ont été publiés sur le British Medical Journal, il semblerait que les risques de cancer aient chuté de 41% chez les personnes pratiquant une activité physique telle que le vélo. Il paraîtrait également que le vélo soit plus efficace que la marche, puisque dans des conditions équivalentes les marcheurs n’auraient eux bénéficié que d’une chute de 36%, toujours selon cette même étude. En effet, l’amélioration respiratoire et l’accélération du rythme cardiaque régulière dans le cadre d’une activité physique, réduiraient le risque de souffrir de plusieurs types de cancers et en particulier d’un cancer du côlon. 

Le vélo, un régulateur du taux de sucre dans le sang

En plus d’être bénéfique pour le cœur et le souffle, le vélo permet d’éliminer le sucre ! Il est ainsi un excellent préventif contre le surpoids ou l’obésité.

Il est aussi recommandé pour les personnes diabétiques car en réduisant la proportion de glucose dans le sang, la pratique de l’effort sportif aide à réduire les doses nécessaires d’insuline et à équilibrer le taux de sucre dans le sang. Chez les diabétiques de type 2, la pratique du vélo a même un véritable effet thérapeutique, puisque la pratique du vélo rend l’organisme plus sensible à l’insuline, l’hormone qui permet naturellement de diminuer le taux de sucre dans le sang. La pratique quotidienne du vélo permet ainsi de réduire jusqu’à 40% le risque de développer un diabète de type 2. 

Le vélo stimule les performances cérébrales 

Les médecins sont unanimes et de nombreuses études scientifiques l’ont démontré : faire du sport est aussi extrêmement bénéfique pour le cerveau. En pédalant, les neurones sont stimulés et l’hippocampe (la zone du cerveau qui contient les cellules de la mémoire), irrigué, voit son volume augmenter. En réalité ce sont les cellules grises, mais aussi les substances blanches qui lient les neurones entre eux, qui se développent.

Le cyclisme développe ainsi des muscles visibles, mais aussi invisibles : faire régulièrement du vélo permet de stimuler la mémoire et améliore aussi notre capacité à raisonner ou encore à planifier ! En outre, la pratique du vélo réduit la tension nerveuse et aide à travailler l’oreille interne et la gestion de l’équilibre.

Le vélo est ainsi un dopant pour le cerveau et la mémoire, 100% sain et naturel. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on dit : c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !

Une prévention contre les risques sanitaires

Le vélo, un puissant moteur de lutte contre la pollution

L’utilisation du vélo pour les trajets quotidiens à la place de la voiture, permet de réduire individuellement et collectivement les émissions de CO2. En plus d’être un acte écologique visant à lutter contre le réchauffement climatique, cette action a une répercussion immédiate sur la santé publique, notamment dans les centres urbains à forte densité. En effet, lorsque la concentration de dioxyde de carbone augmente dans l’air respiré, il peut engendrer des problèmes respiratoires dangereux, voire mortels.

En plus d’une réduction du CO2, le vélo évite les émissions de particules fines liées au trafic routier dense. En limitant les embouteillages, il offre une meilleure circulation et évite la concentration des particules émises dans les gaz d’échappement, extrêmement nocives pour la santé. De nombreuses études, telle que l’étude Pollux en France, ont en effet démontré que leur inhalation était un facteur prépondérant dans de nombreux cancers, maladies respiratoires et cardiovasculaires (troubles respiratoires, asthme, angines de poitrine, infarctus). Surtout que selon une étude de chercheurs de l’université de Genève, les particules fines pourraient aggraver la Covid-19 en favorisant l’entrée du virus dans l’organisme ainsi que son inflammation.

Tout un symbole : les urgences médicales de Paris sont adeptes de la pratique du vélo électrique et en ont équipé toute leur équipe de médecins urgentistes. Un exemple à suivre ! 

Le vélo aide à respecter les gestes barrières

Se déplacer à vélo permet d’éviter les zones à forte affluence et en particulier les transports en commun qui ne permettent pas toujours de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale recommandée.

En effet, durant l’épisode de coronavirus, les consignes sanitaires indiquées par le gouvernement sont de se tenir à une distance respectable des autres usagers (la recommandation étant une distance de plus d’un mètre), ce qui est généralement impossible dans les transports publics. Tandis que sur les pistes cyclables, il est bien plus facile de se tenir à l’écart des autres utilisateurs ! Ainsi, bien que le port du masque soit facultatif à vélo, les risques de contamination sont énormément réduits grâce au fait qu’il n’y ait pas de contact rapprochés prolongés. De plus, le vélo se pratiquant en extérieur dans des espaces ventilés et aérés, la transmission du virus covid est fortement limitée. Et il est possible de porter son masque en vélo pour diminuer encore plus les risques de contamination, notamment si vous circulez en zone urbaine et que vous pouvez vous retrouver proche d’autres cyclistes au feu rouge par exemple.

En plus de diminuer les risques de transmission du virus par voie orale, en optant pour le vélo électrique et pour l’utilisation de votre propre matériel, vous vous prémunissez des contaminations possibles par contact avec les surfaces présentes dans les transports en commun. En revanche, si vous utilisez un vélo électrique en location (de type Vélib), il reste essentiel de désinfecter le guidon avec une solution hydro-alcoolique et de bien vous laver les mains après l’usage de votre cycle. Cela restera toutefois l’unique geste à réaliser, contrairement aux transports en commun où chaque surface (porte, siège, barre,…) a pu être touchée par un autre utilisateur.

Le vélo est ainsi une véritable protection et une alternative réelle aux transports en communs dans les centres urbains, notamment lorsque les virus sont très contagieux. Surtout que plusieurs villes ont déjà mis en place des pistes cyclables définitives et provisoires pour éviter au maximum que les habitués des transports en communs ne se rabattent en masse sur la voiture par peur du virus. Elles proposent aussi très souvent des aides pour l’achat d’un vélo électrique, ou encore des services de location de vélo.

Faire du vélo : une assurance bien-être

Efficace contre le stress

Le sport est un excellent moyen de décompresser et de lutter contre le stress. Si vous utilisez votre vélo pour effectuer les trajets entre votre domicile et votre lieu de travail, vous pouvez commencer votre journée avec l’esprit aéré et les idées fraîches, et surtout éliminer chaque soir sur le trajet retour votre anxiété et votre stress accumulés durant la journée.

Effectuer de nombreux courts trajets en vélo permet d’éliminer plus facilement les angoisses. Et cette habitude garantit une bouffée d’oxygène régulière pour l’esprit, surtout que trouver des créneaux pour la pratique du sport n’est pas toujours évident, en particulier durant les périodes de couvre-feu ou de confinement ou la plupart des salles de sport sont fermées.

Effectuer de nombreux courts trajets en vélo permet d’éliminer plus facilement les angoisses. Et cette habitude garantit une bouffée d’oxygène régulière pour l’esprit, surtout que trouver des créneaux pour la pratique du sport n’est pas toujours évident, en particulier durant les périodes de couvre-feu ou de confinement ou la plupart des salles de sport sont fermées.

Et avec une assistance électrique, le vélo peut réellement être utilisé à tout moment et pour tout type de trajet. Même avec une grosse côte, vous n’avez que peu de risques d’arriver en sueur au bureau. Alors n’hésitez pas, car en soulageant le système nerveux, il est prouvé que la pratique du vélo réduit les risques de dépression.

Un atout pour le sommeil

Le cortisol est l’hormone du stress qui peut empêcher de dormir, alors pour améliorer la qualité et le temps de sommeil il faut faire diminuer son taux. Et pour diminuer le taux de stress, se défouler est le meilleur remède ! La pratique du vélo permet au corps de créer des endorphines qui nous aident à nous sentir mieux, plus en forme durant la journée et génèrent une sensation de fatigue bien spécifique, aidant ainsi à mieux dormir.

Bien dans son corps et dans sa tête

La pratique du vélo fait travailler l’intégralité du corps est un excellent remède contre les maux du corps et de l’esprit. Et l’un ne va pas sans l’autre, car il est fréquent et logique, qu’en cas de surpoids ou de problèmes de santé, nous puissions avoir un manque de confiance en nous ou un stress plus important. Pédaler régulièrement crée ainsi un cercle vertueux entretenant le corps et la santé, mais aussi la tranquillité de l’esprit. On peut ainsi dire que ça roule !

En tonifiant notre corps, nous améliorons aussi notre confiance en nous, et pouvons ainsi tenter d’atteindre le fameux Mens sana in corpore sano (un esprit sain dans un corps sain), ou encore mieux comme le disait Pierre de Coubertin un Mens fervida in corpore lacertoso, ce qui signifie un esprit ardent dans un corps musclé.

Alors pédalons et guidons notre vie avec le vélo électrique !

🚴🏽   ENVIE DE VOUS DOPER AU VÉLO ? 💉

Offrez-vous un esprit serein dans un corps sculpté avec notre achat groupé de vélo électrique !

Laisser un commentaire