fbpx

Faut-il passer du fioul au propane ?

Le gouvernement français a annoncé vouloir mettre fin à l’installation de nouvelles chaudières à fioul en 2022. L’objectif étant d’accélérer la transition énergétique en invitant les Français à opter pour une énergie de chauffage plus respectueuse de l’environnement. À terme, le gouvernement souhaiterait se débarrasser de toutes les chaudières fonctionnant au fioul au cours des 10 prochaines années. Parmi les énergies possibles, il y a le gaz propane, une solution qui mérite réflexion.

Le fioul, une énergie chère et polluante

Le fioul est un combustible dérivé du pétrole entrant dans la catégorie des énergies fossiles. Vendu pour le chauffage domestique, cette énergie arrive à la 3ème place en termes d’énergie de chauffage. Le fioul domestique est utilisé par des millions de Français représentant près de 18% des foyers français.

Mais les chaudières à fioul sont dans le collimateur des pouvoirs publics depuis plusieurs années, car elles regroupent plusieurs inconvénients dans le cadre de la transition énergétique à laquelle la France s’est engagée lors des Accords de Paris sur le Climat votés en 2016. En effet, suite à ces accords sur le climat, il est prévu de diviser par 10 les émissions de gaz à effet de serre (GES) en France d’ici à 2050. Le secteur du bâtiment étant responsable de 20% des émissions totales, il est nécessaire que le gouvernement prenne des mesures fortes pour accélérer la transition énergétique.

En novembre 2018, le gouvernement s’est engagé à arrêter sous 10 ans le chauffage domestique au fioul. On voit donc que la tendance n’est pas favorable à ce mode de chauffage qui, il faut bien le reconnaître, a quelques défauts :

  • Le fioul émet beaucoup de CO2 et d’autres polluants comme le soufre ;
  • C’est un dérivé du pétrole, il s’agit d’une ressource non renouvelable et importée ce qui diminue notre indépendance énergétique et notre balance commerciale ; 
  • Une grande partie des chaudières sont anciennes, et donc moins efficaces, ce qui entraîne une surconsommation d’énergie ;
  • C’est le mode de chauffage le plus cher, car il est fortement taxé.

Le gouvernement a décidé d’interdire l’installation de nouvelles chaudières au fioul dès janvier 2022, une étape supplémentaire vers la disparition totale de ce mode de chauffage en 2030.

Cependant, il n’y a pas d’obligation de changer son équipement de chauffage. En effet, les installations de chaudières au fioul restent possibles pour les bâtiments en construction dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juillet 2021, pour les bâtiments déjà existants vous avez jusqu’au 1er janvier 2022.

Il faut savoir qu’en 2015, 3,5 millions de logements étaient encore chauffés au fioul, dont 85% de maisons individuelles. Interdire purement et simplement les chaudières au fioul aujourd’hui impliquerait donc de remplacer immédiatement plus de 3 millions de chaudières. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé le remplacement progressif du chauffage au fioul.

L’État ayant pour objectif de remplacer toutes les chaudières au fioul, sauf pour certaines institutions comme les bâtiments de l’Armée ou le ministère de l’Intérieur, d’ici 2029. On peut imaginer que le remplacement des chaudières au fioul devienne obligatoire pour les particuliers autour de 2030. Pour cela, le gouvernement pourrait prendre certaines mesures, comme par exemple interdire certaines réparations lourdes. Interdire le fonctionnement des chaudières les plus anciennes. Ou encore, augmenter les taxes sur le fioul domestique, qui représente déjà près de 40% du prix du fioul.

Young engineer adjusting autonomous heating

Les avantages du gaz propane

Parmi les nouveaux modes de chauffages, les Français sont de plus en plus nombreux à abandonner leur vieille chaudière au fioul pour une chaudière au gaz propane. Cette énergie, de la famille des Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL), est plus pratique, plus économique mais aussi légèrement moins émettrice en gaz à effet de serre que le fioul domestique. 

Le gaz propane est une solution de chauffage avantageuse pour plusieurs raisons :

  1. Tout d’abord, sa capacité à diffuser de la chaleur est instantanée : la chaleur se diffuse de façon homogène dans tous les radiateurs de la maison et se fait ressentir dans toutes les pièces dès que l’appareil est en fonctionnement. Ce système nécessite moins d’entretien et a une durée de vie plus élevée que les autres systèmes d’énergies. Si l’achat d’une citerne de propane est coûteux, sur le long terme l’investissement est rentable, car le kWh du gaz reste plus abordable que celui de l’électricité. La différence se ressent également au quotidien, car l’odeur du combustible propane est bien moins prononcée. Cela a son importance, notamment pour votre voisinage ou pour vous-même tant cela peut représenter une gêne pour certaines personnes. En passant au propane cette gêne est réduite.
  2. De plus, le gaz propane et le fioul n’ont pas la même efficacité énergétique. En effet, le propane est une énergie plus performante que le fioul. Dans les faits, vous chaufferez plus longtemps avec du gaz propane pour un volume de fioul égal. L’avantage majeur du gaz propane, c’est la pluralité de ses possibilités d’utilisation (chauffage, cuisson, eau chaude).
  3. Le propane émet également légèrement moins de CO2 que le fioul.  Un système de chauffe au fioul domestique émet 300g de C02 par kilowattheure tandis qu’un système au propane émet 274 g de CO2 par kWh. Passer du fioul au propane a donc un impact légèrement positif sur l’environnement. Cet impact reste cependant faible et il est possible de réduire de manière bien plus importante, les émissions liées à votre consommation en achetant du biopropane, qui nécessite les mêmes installations que le propane mais qui émet environ 60 g de CO2 par kWh soit 5 fois moins que le fioul !

Comment changer pour le propane ?

Dans le cas où vous voudriez passer d’une chaudière au fioul à une chaudière au gaz propane, il faut savoir que, comme pour le fioul, le chauffage au propane nécessite l’installation d’une citerne de gaz, mais uniquement à l’extérieur du logement (enterrée ou apparente). Avant toute chose, il est préférable de contacter un distributeur de gaz, afin qu’il vous aide a y voir plus clair dans votre projet de passage du fioul au gaz propane. Celui-ci peut vous aider à évaluer votre consommation de gaz, le coût de l’installation ou encore vous informer sur la réglementation pour l’installation de ce type d’équipement. D’ailleurs, certaines chaudières au fioul peuvent se transformer en chaudière gaz par le simple remplacement du brûleur. Cela vous permettrait de faire des économies, et de faciliter votre conversion au gaz propane.

Contrairement au fioul, la cuve de propane est rarement la propriété du client. Dans 95% des cas, la citerne est louée ou consignée auprès du fournisseur de propane. Cela permet d’ailleurs de ne pas payer son installation et les frais d’entretien sont souvent inclus dans la location (une durée de 1 à 5 ans). Il faut alors procéder à la neutralisation de la cuve à fioul. Celle-ci doit être vidée, dégazée et nettoyée avant d’être retirée par un professionnel et transportée vers un centre de traitement agréé. Ce n’est seulement qu’après la neutralisation de la cuve à fioul, que la cuve à gaz propane peut être installée, selon le contrat qui lie le client au fournisseur. En ce qui concerne le remplissage de la cuve, le client peut choisir de programmer les livraisons en surveillant le niveau de sa cuve, ou de laisser le fournisseur les programmer en fonction de la consommation estimée. Cela dépend également du contrat signé avec le fournisseur de gaz.

Le conseil du Gecko Logique 🦎

Le gaz propane est une des rares énergies dont le prix est négociable. Vous pouvez négocier le prix du propane en faisant jouer la concurrence entre les fournisseurs lors de la mise en service. En négociant bien, vous pouvez obtenir jusqu’à 30 ou 50% de réduction.

Les aides financières pour passer au propane

À partir du 1er janvier 2022, en cas de graves problèmes sur votre installation au fioul, vous serez dans l’obligation de la changer pour un système de chauffage plus respectueux de l’environnement. Mais il n’est pas toujours facile de s’équiper, car ces installations coûtent cher. Afin de vous aider à vous tourner vers d’autres modes de chauffage à la fois plus économique et moins polluant, l’Etat a mis en place plusieurs aides financières :

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide lancée le 1er janvier 2020, permettant de financer vos travaux pour la rénovation énergétique de votre logement, que ce soit pour le  chauffage, la ventilation ou un audit énergétique. Cette aide est accessible à tous les propriétaires, qu’ils habitent dans leur logement ou le proposent à la location. Ces travaux doivent être réalisés par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement). Le montant de la prime est forfaitaire, calculé en fonction des revenus du foyer et du gain écologique permis par les travaux.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est une aide qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement (construit avant le 1er janvier 1990). Le montant maximal de celle-ci est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés. Ce prêt peut être accordé sous conditions à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2021.

Pour bénéficier de cette aide, vos travaux doivent concerner au moins une des catégories de travaux suivantes :

  • Isolation thermique de la toiture
  • Isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur
  • Isolation thermique des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur
  • Isolation des planchers bas
  • Installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire
  • Installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

Attention, vos travaux doivent impérativement être réalisés par une entreprise bénéficiant d’un signe de qualité Reconnu garant de l’environnement (RGE).

De plus, pour bénéficier de cette aide, les travaux effectués dans votre logement doivent permettre d’atteindre une performance énergétique globale minimale.

Comme :

  • une consommation annuelle inférieure à 331 kWh/m² en énergie primaire (solaire, gaz naturel, etc…) sur les usages chauffage, refroidissement et production d’eau chaude,
  • un gain énergétique d’au moins 35 % par rapport à la consommation annuelle en énergie primaire avant travaux pour les usages chauffage, refroidissement et production d’eau chaude.

La Prime Énergie

Les Primes Énergie sont un coup de pouce supplémentaire pour vous aider à financer vos travaux d’économies d’énergie. Ces primes sont cumulables avec l’aide MaPrimeRénov’, le Crédit d’impôt à taux zéro, et la TVA réduite à 5,5%.

Le montant des primes énergie, d’un montant maximum de 4 000 €, dépend du type de travaux que vous réalisez, de la zone géographique, des caractéristiques de l’installation et de vos revenus.

Vous pouvez également bénéficier d’une prime bonifiée. En effet, la Prime Énergie peut être bonifiée seulement si votre situation rentre dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique mise en place en 2016. La Prime bonifiée dépend :

  • de votre département de résidence
  • du nombre de personnes déclarées sur votre avis d’imposition
  • de vos ressources (revenu fiscal de référence)

Dans le cas d’une prime bonifiée, les bénéficiaires peuvent être remboursés jusqu’à 100 % du prix des travaux.

Coup de Pouce Chauffage et/ou isolation

La prime Coup de pouce Chauffage et/ou Isolation, est une aide vous permettant  de financer en partie le remplacement de votre système de chauffage ou faire des travaux d’isolation dans votre logement. La prime peut être versée, soit par virement bancaire ou par chèque, soit en déduisant le montant de la prime sur votre facture. Attention, pour en bénéficier, votre logement doit avoir plus de 2 ans et être votre résidence principale ou secondaire. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) et concerner les travaux suivants :

  • Installation d’une chaudière biomasse performante
  • Installation d’une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau ou hybride
  • Installation d’un système solaire combiné
  • Raccordement à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables (ENR&R)
  • Installation d’une chaudière au gaz à très haute performance énergétique
  • Installation d’un appareil de chauffage au bois très performant
  • Isolation des combles et toitures
  • Isolation des planchers bas

Vous pouvez bénéficier de la prime si vous êtes propriétaire ou locataire. Mais si vous êtes locataire, le propriétaire doit autoriser les travaux que vous souhaitez entreprendre. Toutefois, aucune pièce justificative de cet accord n’est à fournir pour bénéficier de la prime.

Tous les ménages peuvent bénéficier de ce Coup de Pouce. Mais les montants diffèrent selon la nature des travaux et selon si vous êtes considérés ou non comme un ménage aux revenus modestes.

​​La prime est également cumulable avec l’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et MaPrimeRénov’. Pensez également à vous renseigner s’il n’existe pas d’autres aides locales pouvant compléter cette prime.

Aide de l’ANAH (Aide Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat)

L’ANAH a mis en place une aide financière pour encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation et/ou de réhabilitation de leurs logements. Le montant de cette prime est forfaitaire, calculé en fonction des revenus du foyer. Le montant maximal couvert par cette aide est pour des travaux inférieurs ou égaux à 20 000 €.

Pour les propriétaires voulant réaliser des travaux dans leur résidence principale, le montant de l’aide varie. Pour les ménages considérés comme « très modestes », ceux-ci pourront bénéficier de maximum 50% de subvention sur le coût des travaux HT. Les foyers considérés comme « modestes », ne pourront prétendre qu’à 35% de subvention sur le coût des travaux HT. Les propriétaires bailleurs eux, peuvent bénéficier d’une subvention à hauteur de 25% si le gain de performance énergétique est de 35% minimum.

Bon à savoir 💡

Achetons Groupé, entreprise spécialisée dans le commerce de gros pour les produits éco-responsables à l’usage des particuliers, propose des achats groupés d’énergie verte pour réduire les coûts d’achat. Découvrir les achats groupés en cours.

Laisser un commentaire