Les combustibles à base de bois

Le bois est une ressource très utilisée pour le chauffage des habitations. Appartenant à la biomasse, il est considéré par l’ADEME comme la première source d’énergie renouvelable en France. Il existe de nombreuses formes de combustibles à base de bois, avec différentes caractéristiques. Toutes écologiques, chaque solution peut être plus ou moins pratique, efficace et économique.

Caractéristiques du combustible bois

Le pouvoir calorifique

Le pouvoir calorifique représente le contenu énergétique d’un combustible. Lorsque l’on brûle un certain volume de bois, il se dégage une certaine quantité d’énergie permettant de chauffer un logement. Souvent, elle est exprimée en kWh.

Le taux d’humidité

Il est nécessaire de privilégier le bois sec car la combustion de bois humide fournit moins d’énergie qu’un bois sec, de plus elle libère sensiblement plus de substances polluantes dangereuses pour la santé, et empêche les appareils performants d’atteindre leur pleine puissance.

Pour un bon fonctionnement, son taux d’humidité ne doit jamais excéder 20 %. En effet, les émissions de polluants explosent au-delà de 25 % d’humidité, tandis que son rendement énergétique chute. Plus le bois est humide, moins il est combustible et donc moins il produit d’énergie sous forme de chaleur.

En moyenne, le bois qui vient d’être coupé contient entre 40 et 50% d’eau tandis qu’un bois sec aura une humidité relative comprise entre 15 et 30%. Pour faire baisser le taux d’humidité du bois, celui-ci a besoin d’un maximum d’air afin de sécher correctement : l’idéal est de placer sa réserve de bois à l’extérieur, dans un endroit aéré, protégé de la pluie et isolé du sol.

Bûches

Les bûches proviennent de l’exploitation de taillis ou de récupération des branches lors de coupes commerciales de bois. En France, on estime que le bois bûche couvre environ 20% des besoins de chauffage dans l’habitat. C’est le moyen de chauffage au bois le plus anciennement et traditionnellement utilisé pour le chauffage domestique. L’usage de bûches est en revanche très rare pour le chauffage collectif ou industriel car la manutention que demandent les fréquents rechargements de l’installation représente un coût de fonctionnement important.

Les bûches sont très souvent utilisées dans les cheminées ouvertes, ou les inserts au sein des habitations qui en sont équipées.

Afin de choisir les bûches les plus performantes, il existe des certifications comme les labels NF Bois de chauffage, France Bois Bûche ou ONF Energie bois qui garantissent du bois de qualité.

Prix

Les bûches de bois se vendent en unité de stère,  il s’agit d’un tas de bûches de bois coupées correspondant à un volume d’un mètre cube. Le prix du combustible peut varier fortement selon différentes caractéristiques :

  • si le bois est livré ou non,
  • en fonction du nombre de stères achetées,
  • si le bois est conditionné ou séché,
  • d’une région à une autre,
  • d’une saison à une autre, 
  • de l’essence du bois,
  • de la taille des bûches.

Le prix est généralement compris entre 55€ et 100€ la stère. C’est un combustible des plus économiques, s’il est utilisé dans un appareil performant. 

Pouvoirs énergétiques

Le pouvoir énergétique des bûches varie selon  les essences du bois, s’il est frais ou  sec, du gabarit des bûches, ou encore selon si les branches coupées étaient rectilignes ou bien noueuses et irrégulières. Le pouvoir calorifique des bûches varie ainsi entre 1.600 et 2.200 kWh/stère selon leur composition. Il est même possible d’atteindre des performances encore meilleures avec les bûches densifiées, qui sont des bûches composées de bois et de matières naturelles compressées, offrant un rendement jusqu’à 4 fois supérieur à une bûche de bois classique

C’est la teneur en humidité qui influence le plus les performances énergétiques, en ce qui concerne la qualité du bois il existe deux catégories bien distinctes : 

  • Les feuillus durs qui sont de qualité supérieure, contiennent les chênes, les hêtres, les frênes, les châtaigniers, les charmes, les noyers, les arbres fruitiers. 
  • Les résineux et les feuillus tendres comme les épicéas, les sapins, les pins, les mélèzes, les peupliers composent la seconde catégorie avec un rendement inférieur et un prix généralement plus abordable.

Les avantages

Ce mode de combustion conserve le charme de la flamme du feu de bois authentique, tel qu’on l’a en tête lorsqu’on imagine un feu de cheminée avec des bûches. De plus les prix sont attractifs par rapport aux autres modes de combustions, le chauffage au bois est une énergie très bon marché.

Il est plutôt pratique de s’approvisionner en bois, notamment en zone rurale où il est facilement disponible. Il est possible d’effectuer des commandes groupées, pour obtenir des tarifs réduits et obtenir une livraison à domicile pour plus de facilité.

Le bois est une énergie écologique et son utilisation en bûche de bois brut sans additif est complètement neutre en carbone, ce qui est une bonne chose pour la préservation de la planète. Il existe également des bûches compressées écologiques, avec un pouvoir calorifique nettement plus important et qui peut ainsi s’avérer être un excellent rapport qualité/prix.

Les inconvénients

La manutention est importante dans le cas où vous souhaiteriez l’utiliser comme moyen de chauffage central, il n’existe pas d’automatisation contrairement à une chaudière au gaz ou des convecteurs électriques programmables, c’est pourquoi le choix de ce type de combustion doit être réfléchi.

Les bûches nécessitent un espace de stockage toujours à l’abri des précipitations et dans un endroit aéré, pour favoriser leur séchage qui peut parfois demander du temps.

Les prix peuvent fluctuer légèrement et ont tendance à être un peu plus élevés ’est en période hivernale lorsque la demande est la plus forte. Il vaut donc mieux anticiper le besoin en chauffage avant l’hiver pour éviter une déconvenue.

Faire son stock à l’avance permet en plus de laisser sécher le bois afin qu’il ait un meilleur rendement calorifique. Le pouvoir calorifique est très variable selon l’essence, mais surtout de l’humidité. C’est pourquoi c’est un moyen hétérogène, il est composé d’éléments de nature différentes, il est donc difficile de trouver ce qui nous convient pour le mieux.

⚠️  RECOMMANDATIONS POUR VOS COMMANDES DE BOIS ⚠️
🔥   Evitez la flambée des prix en vous approvisionnant en bois avant l’hiver 📈
🔥   Faites appel aux groupements d’achats pour obtenir des prix négociés à la baisse 📉
🔥   Suivez nos opérations en cours pour bénéficier des bons plans pour le bois 💰

Pellets

Les pellets, ou granulés de bois, sont des particules cylindriques de bois densifié. Leur diamètre varie entre 6 et 12 mm pour une longueur allant jusque 40 mm. Ils peuvent être utilisés dans les poêles et chaudières prévus pour ce type de combustible.

Transformation

Les pellets de bois sont majoritairement produits à partir de la première transformation du bois, principalement de la sciure, des copeaux ou de plaquettes de bois broyées pour obtenir une granulométrie fine et homogène. Le broyat ainsi obtenu est séché et compressé en un matériau plus dense : les granulés de bois. Aucun additif chimique n’est utilisé, la cohésion est assurée par la lignine naturellement contenue dans le bois et le produit reste 100% naturel.

Performances

Grâce à un très faible taux d’humidité, les granulés offrent des performances calorifiques supérieures aux bûches traditionnelles. La densification du bois permet également d’augmenter le rendement énergétique du combustible par unité de volume. 

Il existe plusieurs certifications qui garantissent la qualité et la performance de fabrication et de la combustion, ainsi que le respect de la forêt dont le bois est issu : NF granulés, DIN+ ou EN+ A1.

Avantages

Les principales caractéristiques d’un pellet de qualité sont :

  • Son efficacité énergétique, grâce à sa forte densité et le peu d’humidité qui le composent. Son rendement peut être jusqu’à 1,5 fois supérieur à une bûche de bois classique pour un volume équivalent ;
  • Son prix attractif, le pellet étant vendu à un prix compétitif et le marché du bois étant stable. Surtout que l’achat de granulé de bois est compatible avec le chèque énergie et que les installations fonctionnant aux granulés permettent de bénéficier de plusieurs aides financières comme la prime énergie ou le crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • Son aspect écologique : étant composé exclusivement de résidus de bois, les pellets produisent une énergie durable, neutre en carbone. Les copeaux dégageraient même moins de gaz polluants que les bûches de bois brut. De plus des normes strictes s’assurent de la bonne gestion des forêts dont ils sont issus, d’un point de vue environnemental ;
  • Son côté pratique puisque les pellets peuvent au choix exister en vrac ou en sachet, ce qui permet une facilité de transport et de rangement. S’il est conditionné en sachet, il peut être livré et stocké en palette pour un confort optimal. De plus, les chaudières à pellets permettent généralement de programmer et d’automatiser l’apport en combustible, ce qui évite de devoir recharger régulièrement le foyer pour maintenir une température de chauffage agréable. Il est même parfois possible de réguler la température et la durée de chauffage souhaitées, permettant d’obtenir un espace de vie confortable avec un minimum d’efforts à fournir.

Inconvénients

Etant donné que les granulés s’utilisent plutôt dans une chaudière ou dans un poêle à bois, ils ne permettent pas de profiter de l’aspect feu de bois traditionnel comme avec des bûches, même si la chaleur procurée par le bois garde un aspect plus chaleureux que ne peut le faire une chaudière au gaz ou au fioul.

Les pellets sont très sensibles à l’humidité, c’est pourquoi il faut trouver un espace de stockage bien sec.

Plaquettes de bois

La plaquette forestière est un combustible obtenu par broyage ou déchiquetage de de végétaux ligneux (à base de bois), qui sont issus de peuplements forestiers et de plantations n’ayant subi aucune transformation. Les plaquettes sont donc des fragments ou des copeaux de bois dont la taille et la composition sont très aléatoires.

Différentes origines

Il existe trois origines de la plaquette de bois : 

  • La plaquette de forêt, provient de tronc, de bois ou d’écorce de bois de forêt ;
  • La  plaquette de scierie est issue des industries de transformations du bois, elle est produite grâce aux chutes ;
  • Le bois en fin de vie est fabriqué à partir de récupération de déchets de bois comme les palettes, les vieux meubles ou les poutres.

Chaque installation de chauffage utilisant les plaquettes de bois possède des exigences spécifiques en ce qui concerne le type de plaquettes à utiliser pour en assurer le bon fonctionnement.

Utilisation

La plaquette forestière nécessite un espace de stockage important. Elle est donc plutôt réservée à l’utilisation par des entreprises de tailles moyenne ou par des installations de chauffage collectif (écoles, hôpitaux…). Avant toute utilisation, les plaquettes forestières doivent donc être stockées sous abris afin d’être séchées pour une performance optimale.

Performances et prix

Actuellement, il n’existe pas encore de réglementation uniforme ni de système de certification concernant les exigences de qualité imposées aux plaquettes de bois.

Les plaquettes valent environ 100€ la tonne mais le prix varie toujours en fonction de la provenance et du type de plaquettes.

Avantages

Les plaquettes sont faciles à trouver auprès des enseignes spécialisées et à un prix très abordable. Les machines utilisant les plaquettes sont généralement automatisées, afin qu’il n’y ait pas de manutention à prévoir.

Il s’agit certainement de la solution la plus écologique, pour le chauffage des bâtiments d’entreprises ou de collectivités qui peuvent être équipés d’une chaudière à bois déchiqueté. Le bois est en effet soit d’origine organique durable, soit issu du recyclage après une utilisation industrielle du bois : il s’agit dans tous les cas d’une solution respectueuse de l’environnement.

Inconvénients

Les plaquettes prennent de la place, et demandent un espace de stockage très important. Surtout que la taille et la forme des plaquettes sont très variables, ce qui ne permet pas toujours d’optimiser le rangement.

Réservés à un usage professionnel, ou pour le chauffage d’une très grande surface, les appareils de chauffage ayant recours aux plaquettes sont très onéreux, car ils nécessitent une grande puissance et doivent respecter des normes particulières exigeantes.  Toutefois, les chaudières à plaquette se développent progressivement pour un usage domestique à destination des particuliers, avec des gammes de prix de plus en plus abordables.

Charbon de bois

Le charbon de bois est produit à partir de la carbonisation du bois dans une atmosphère qui est pauvre en oxygène. Cette carbonisation permet d’augmenter significativement le pouvoir calorifique, donc l’énergie que le bois diffuse car cette action permet de  concentrer du carbone et d’éliminer l’eau. Classé dans la catégorie des combustibles, le charbon de bois n’est en réalité pas souvent utilisé pour le chauffage d’une habitation, mais il est essentiellement destiné à la cuisson sur barbecue étant donné sa capacité à fournir des braises chaudes et continues, sans flammes.

Alors que le bois de chauffage est plutôt un plaisir d’hiver, pour être au chaud chez soi, le charbon quant à lui est plutôt dans l’ambiance estivale, synonyme de regroupement d’amis autour du barbecue.

La combustion du charbon de bois est globalement néfaste à l’environnement, il vaut donc mieux ne pas en abuser, ou opter pour une solution plus écologique. Le barbecue au gaz est ainsi plus recommandé pour l’environnement, même si pour les amateurs de barbecue au charbon, un charbon de bois écologique existe ! 

Laisser un commentaire