Les aides à l’achat d’un vélo électrique en Ile de France

L’arrivée de la pandémie de Covid-19 a entraîné une ruée sur les vélos électriques à Paris et en Île-de-France. Le prix élevé peut être un frein à l’achat, toutefois la région Île-de-France et de nombreuses villes et collectivités proposent une aide financière pour s’équiper. Petit panorama des aides à l’achat de vélos électriques en IDF.

Les aides de la région Ile-de-France

Les aides à l’achat de vélo électrique

Suite au succès rencontré en 2020, dans un contexte particulier, la région Île-de-France a décidé de reconduire son aide régionale pour l’acquisition d’un VAE (vélo à assistance électrique). Elle met à disposition une aide régionale remboursant 50% du montant d’un vélo électrique avec quelques conditions liées au montant du produit ; 

  • L’achat d’un vélo classique électrique, le vélo pliant avec ou sans assistance électrique, ou encore le vélo cargo non électrique avec un montant maximum de 500€ ; 
  • Le vélo adapté neuf avec un montant maximum de 1200€ ;
  • Et enfin, cargo électrique avec un montant maximal de 600€ pour obtenir le remboursement de la moitié de sa valeur.

Tous les Franciliens sont éligibles à cette aide. Pour prétendre à cette subvention, il est nécessaire de se rendre sur le site iledefrance-mobilités.fr et de remplir la demande d’aide en joignant les documents indiqués. Il faut notamment prévoir un justificatif de domicile, comme une facture d’électricité, pour prouver la domiciliation en Ile de France et l’éligibilité à l’aide régionale pour le VAE.

Parallèlement à l’aide de la région Île-de-France pour l’achat d’un vélo électrique, Paris et quelques communes de la petite couronne proposent une aide supplémentaire à l’achat. L’aide de la région et l’aide de la ville sont généralement cumulables, et permettent ainsi d’obtenir une aide totale allant jusqu’à 500€ voire 600€. À cela, on peut aussi cumuler l’aide de l’État, s’élevant à 200€ maximum. Toutefois, certaines aides locales ne sont pas cumulables avec l’aide de l’État.

La location de VAE, une alternative à l’achat

La location de vélo électrique est un excellent moyen de tester ce moyen de transport, avant de décider de passer à l’acte d’achat. Afin de promouvoir au maximum la mobilité douce, l’agglomération urbaine de Paris et ses alentours propose des services de location de vélos électriques, qui rencontrent un vif succès.

La location longue durée : Véligo location

Les aides à l’achat de vélo électrique ne sont pas les seules solutions proposées par la région Île-de-France. Véligo Location, vous permet aussi de louer un vélo électrique pour une durée maximale de 6 mois non renouvelable. Cette initiative est destinée principalement pour les habitants de la moyenne et grande couronne parisienne.

Le prix de la location s’élève à 40€ par mois. Il faudra aussi compter le prix de l’assurance qui dépend du forfait que vous choisissez. Les entreprises peuvent aussi vous aider en vous proposant de vous rembourser à hauteur de 50% tout comme pour le Pass Navigo. Les deux offres sont même cumulables, un avantage indéniable.

La location courte durée : les Vélib’

Depuis 2007, Vélib’ Métropole met à disposition des vélos mécaniques et des vélos électriques pour tous en libre service. 

  • Les vélos bleus sont électriques ; 
  • Les vélos verts sont mécaniques.  

Le service de location de vélos est ouvert à tous : parisiens, franciliens et également aux touristes de passage dans la capitale francilienne. Les abonnements vélib ont évolué et sont désormais mensuels et sans engagement de durée. Le forfait s’adapte à votre situation et vos besoins. Enfin, il est à noter qu’une autorisation parentale est nécessaire pour les moins de 14 ans qui souhaitent louer un vélo.  

La région Île-de-France met un maximum de moyens en œuvre pour passer le cap de la transition écologique et pour y parvenir elle facilite l’accès à la mobilité douce avec ses aides à l’achat ou à la location de vélos électriques. Pour compléter le dispositif de la région Ile-de-France, les aides pour l’acquisition d’un VAE sont aussi présentes au niveau local, puisque les villes ou les communautés de communes proposent également des subventions, cumulables avec l’aide régionale.

Les aides municipales

Paris (75)

Parmi les nombreux dispositifs en matière d’aménagements pour les cyclistes et de transition environnementale, la ville de Paris propose une aide à l’achat de vélos électriques. L’objectif de cette démarche est d’inciter les Parisiens  à choisir la mobilité douce afin de désengorger le trafic automobile et les transports en commun (autant pour l’intérêt écologique que pour lutter contre la propagation de la Covid). 

La mairie de Paris propose de rembourser jusqu’à 33% du prix d’achat d’un vélo électrique neuf, dans la limite de 400€ pour un vélo à assistance électrique, et de  600€ pour un vélo cargo que celui-ci soit avec ou sans assistance électrique. Toute personne résidant à Paris est éligible à la subvention, un justificatif de domicile est nécessaire. Le formulaire  à compléter pour effectuer la demande est disponible sur le site de la mairie de Paris. L’aide proposée par la ville de Paris est cumulable avec l’aide à l’achat de vélos mis à disposition par la région Île-de-France.

Hauts-de-Seine (92)

Nanterre

La ville de Nanterre propose des aides pouvant être cumulées à l’aide de la région francilienne, notamment :

  • Une aide à l’achat d’un vélo mécanique, pour un montant maximal de 400€ 
  • Ainsi qu’une aide à l’achat d’un kit de conversion électrique, pour un montant maximal de 300€ : ce dispositif permet de transformer un vélo classique en Vélo à assistance électrique. 

Le montant de ces aides est calculé en fonction de la situation fiscale du foyer. Les subventions étant accessibles seulement après l’envoi de la facture d’achat du produit ainsi que du dossier de demande d’aide. Les foyers ayant des revenus fiscaux d’un montant inférieur à 13 489€ peuvent profiter d’une subvention de la ville pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, ce qui peut leur permettre par la suite d’obtenir également le bonus écologique d’un montant identique.

Le Grand Paris Seine Ouest

Les communes de l’établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest (92) incitent vivement leurs citoyens à avoir recours à la mobilité douce en se déplaçant au sein de la métropole du Grand Paris et en donnent les moyens à leurs administrés puisque ce regroupement de 8 communes et 300 000 habitants propose une subvention VAE. Territoire qui se revendique créatif, numérique et durable, le Grand Paris Seine Ouest (GPSO) regroupe les villes de Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres, Vanves et Ville-d’Avray. Les habitants du Grand Paris Seine Ouest peuvent obtenir une aide de 200€ lors de l’achat d’un vélo électrique. Pour en bénéficier si vous êtes habitant de du regroupement GPSO, il suffit de se rendre à la mairie de votre commune ou de votre arrondissement.

Rueil-Malmaison

La commune de Rueil-Malmaison poursuit depuis 2018 l’initiative mise en place par la communauté d’agglomération du Mont-Valérien (cette dernière a été dissoute en 2016 au profit de l’établissement public territorial Paris Ouest La Défense – POLD). En effet, Rueil-Malmaison propose un soutien financier s’élevant jusqu’à 500€ afin de promouvoir l’utilisation du vélo à assistance électrique dans les trajets du quotidien tel que le trajet domicile-travail, permettant aux nombreux Rueillois travaillant à Paris et alentours de se rendre au bureau facilement et au retour de gravir sans encombre les côtes permettant d’atteindre les Hauts de Seine avec un moyen de mobilité douce.

Val-de-Marne (94)

Fontenay-sous-Bois

La ville de Fontenay-sous-Bois propose elle aussi une subvention à ses habitants pour le vélo électrique. Cette aide est calculée en fonction du quotient familial de chaque foyer : son montant peut varier entre 80€ et 400€, tout en étant limité à une valeur de 70% du prix d’achat du vélo. 

La condition principale est une interdiction formelle pour les bénéficiaires  de revendre le vélo subventionné sur une période de 3 ans, le détournement de cette aide entraînant une infraction du code pénal et engendrant une sanction en cas de non-respect.

Charenton 

La ville de Charenton va plus loin que d’aider à acheter un vélo électrique. Elle a remplacé son aide municipale d’achat par l’aide régionale mais elle aide ces habitants en leur proposant de payer la moitié de leur marquage anti-vol

Saint-Mandé 

La commune de Saint-Mandé propose une aide financière pour l’achat de vélo à assistance électrique avec un montant calculé sur la base de 30% du coût d’achat TTC du vélo et plafonné à 300 €.

Seine-Saint-Denis (93)

Pantin

La mairie de Pantin apporte son soutien financier à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Elle propose une subvention de 200€ aux particuliers âgés de plus de 18 ans. Cette mesure concerne tous les vélos achetés à partir du 1er mai 2019.

La mairie de Pantin apporte son soutien financier à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Elle propose une subvention de 200€ aux particuliers âgés de plus de 18 ans. Cette mesure concerne tous les vélos achetés à partir du 1er mai 2019.

Drancy

La ville de Drancy accorde la possibilité à ses habitants d’obtenir une subvention à l’achat d’un vélo électrique. Une seule aide est accordée par foyer. De plus, la prime à l’achat diffère selon les profils, les Drancéens non imposables recevront 200€ alors que les Drancéens imposables recevront 100€. 

L’aide à l’achat de la ville de Drancy n’est pas la seule mesure que la ville a prise en matière de transition écologique. Elle a en effet organisé un achat groupé de vélo électrique, ce qui a permis d’obtenir “entre 350 et 450€ d’économies pour l’acquisition d’un vélo électrique avec l’aide de la Ville et l’achat groupé”

Les départements Val d’Oise (95), Essonne (91), Yvelines (78), Seine-et-Marne (77)

Si de nombreuses villes complètent l’aide de la région Ile-de-France pour aider leurs citoyens à se munir d’un vélo électrique, dans certains  départements franciliens il n’y pas d’autre subvention que celle de la région. Ainsi, les collectivités de certains départements comme les Yvelines, l’Essonne, le Val d’Oise ou la Seine-et-Marne n’ont pas mis en place d’aides à l’achat d’un VAE à proprement parler, ou bien celles-ci ont été stoppées au profit de l’aide régionale. C’est ainsi le cas de Cergy-Pontoise qui a arrêté sa prime à l’achat de vélo électrique.Malgré tout concernés par les mêmes problématiques, les départements et grandes villes de la région parisienne facilitent l’accès au vélo dans divers projets, ils se sont notamment regroupés autour d’une initiative commune visant à promouvoir d’une autre façon la mobilité douce en proposant un grand élargissement du réseau cyclable : le RER V. 

Le RER Vélo vise à relier les grandes villes situées autour de la capitale, grâce à des pistes cyclables. Regroupés en 5 axes prioritaires, il sera possible d’observer prochainement dans le paysage francilien des pistes cyclables reliant par exemple Sevran à Massy, Sarcelles à Corbeil-Essonne ou encore Noisy-le-Grand à Cergy-Pontoise. Cette initiative a pour but d’inciter de nombreux franciliens à avoir recours au vélo dans leurs trajets quotidiens et ainsi sauter le pas. Si l’aide de la région n’est pas suffisante pour permettre aux ménages les plus modestes d’accéder au vélo à assistance électrique, il est possible de se tourner vers la location, ou d’avoir recours à d’autres systèmes comme l’achat groupé de vélo électrique qui permet d’obtenir une remise supplémentaire à l’achat, cumulable avec l’aide régionale et nationale.

L’objectif étant que les utilisateurs réguliers des transports en commun ou des véhicules à moteur, puissent facilement opter pour la bicyclette et ainsi se déplacer sans émettre de gaz à effet de serre, tout particulièrement dans leurs trajets courts et fréquents comme pour aller du domicile au lieu de travail. D’autant plus qu’en plus d’être écologique, la pratique du vélo est excellente pour la santé  et permet une application aisée des gestes barrières en évitant les contacts de proximité qui sont monnaie courante dans les transports publics ou le covoiturage, qui sont habituellement recommandés pour limiter l’empreinte carbone en se déplaçant.

Participez à notre achat groupé de vélo électrique spécial Ile-de-France et obtenez votre vélo électrique à prix réduit 💰✅

Laisser un commentaire