Accéder au vélo électrique dans le Centre-Val-de-Loire

La région Centre-Val-de-Loire s’inscrit dans un schéma national de véloroutes, avec pas moins de 2 372 km d’itinéraires cyclables articulés autour de grands axes tels que l’EuroVelo 6, La Loire à Vélo ou Saint-Jacques à Vélo. Ces différents circuits s’intègrent parfaitement dans la politique vélo de la région, qui souhaite être un moteur de la mobilité douce en aidant également ses citoyens à s’équiper, en proposant notamment des subventions dédiées à l’achat de vélo électrique et à la remise en selle.

La région Centre-Val-de-Loire

La région Centre-Val-de-Loire est fortement engagée pour le déploiement des mobilités durables. De 2015 à 2019, la région a dépensé en moyenne 3,7 millions d’euros par an en faveur du vélo. L’objectif de la région est d’augmenter la part du vélo dans les déplacements du quotidien, afin de réduire dans le même temps l’usage des véhicules à moteur, générateurs de carbone. Le Centre-Val-de-Loire s’est donc engagé à travers une stratégie élaborée autour de 4 grands axes :

  • Développer l’intermodalité vélo avec le réseau Rémi (Réseau de Mobilité Interurbaine), permettant d’accroître la facilité d’utilisation du vélo et le réseau de transport Rémi ;
  • Proposer des aménagements et des services de qualité aux cyclistes :
    • Avec un financement de la région pour appuyer les collectivités centraises, afin qu’elles puissent décider de l’aménagement d’itinéraire cyclable à l’échelle de leurs communes et aient les moyens de réaliser ces projets,
    • Avec une aide à l’acquisition de vélos à assistance électrique pour les particuliers et en accélérant l’élaboration de plans de mobilités par les acteurs du territoire, dans le cadre du dispositif Mobilité rurale ;
  • Poursuivre l’essor du tourisme à vélo en offrant des itinéraires et des services à destination des cyclotouristes ;
  • Fédérer les acteurs du secteur en coordonnant les acteurs locaux en favorisant la connaissance et l’usage du cycle, ainsi que l’échange et la diffusion des bonnes pratiques du vélo.

Cher

Bourges

La municipalité de Bourges a reconduit son opération de prime pour tout achat de vélo à assistance électrique, avec une enveloppe de 16 500€. Cette opération est dans la poursuite d’une politique entamée depuis 2015, sous le mandat de Pascal Blanc, alors maire de la ville du Berry.

L’objectif est que tous les Berruyers puissent disposer d’une aide financière, quels que soient leurs revenus : la subvention peut aller jusqu’à 25% du montant du vélo avec un plafond de 300€ pour les foyers non imposables et de 50€ pour les plus hauts revenus. Depuis 2020, la prime permet d’acheter un vélo cargo, conventionnel ou électrique.

Vierzon

La ville de Vierzon a décidé d’encourager ses habitants à passer au vélo à assistance électrique (VAE). Le 11 février 2020, le conseil municipal a voté une aide de 200€ pour les Vierzonnais qui souhaitent s’équiper d’un VAE. Pour en bénéficier, il faut être majeur et domicilié à Vierzon depuis au moins 3 mois et faire la demande au maximum 6 mois après l’achat d’un vélo neuf chez l’un des commerçants vierzonnais. Le VAE ne doit pas utiliser de batterie au plomb et ne doit pas être cédée par l’acquéreur dans l’année suivant son acquisition. L’aide ne peut être attribuée qu’une seule fois.

Depuis 2018, un service de location de vélos à assistance électrique est également proposé par le réseau de transport urbain de la ville de Vierzon. Le service de location commence à avoir de plus en plus d’adeptes et le conseil municipal a voté pour la mise à disposition d’une trentaine de vélos en location longue durée, mais pour le moment la ville de Vierzon préfère valoriser l’aide à l’achat de VAE dans une optique plus durable.

Eure-et-Loir

Chartres et son agglomération

Les aménagements des rues cyclables à double sens, les grandes pistes cyclables de Chartres et de son agglomération invitent les habitants et touristes à enfourcher leur vélo pour partir en balade. La Maison du vélo, gérée par la SPL Chartres Métropole Transports, propose de la location allant d’une journée à une année entière. Ce service d’emprunt propose plus de 300 vélos :

  • 147 vélos de ville,
  • 50 VTC (Vélo Tout Chemin), 
  • 131 vélos à assistance électrique,
  • 9 vélos destinés aux enfants.

Dreux

La ville de Dreux est l’un des partenaires du projet européen eHUBS, lui-même issu du programme INTERREG d’Europe du Nord-Ouest (un programme de coopération territoriale visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre). L’objectif est de permettre aux habitants ou aux visiteurs d’utiliser un autre moyen de transport que la voiture pour se déplacer. Il s’agit d’une expérimentation qui a commencé le 12 février 2020 et qui doit durer 3 ans. Trois stations Mobipoint ont été installées afin de permettre un accès au service de location de vélos en libre-service.

Avec la topographie particulière de Dreux, des vélos à assistance électrique classique et à cargo y sont également proposés. Différents forfaits sont disponibles : la demi-heure est à 0,50€ pour un vélo classique et 0,80€ pour un vélo cargo. Il est possible de prendre un abonnement annuel de 25€ permettant de bénéficier de la première demi-heure d’utilisation gratuitement.

Indre

Châteauroux

Châteauroux Métropole a mis en place une aide à l’achat pour un vélo à assistance électrique. Le montant forfaitaire de cette subvention est de 200€. Pour en bénéficier des conditions sont à respecter puisqu’il faut obligatoirement être majeur et vivre dans l’une des communes de Châteauroux Métropole et que le vélo doit être acheté neuf, équipé de batteries Lithium-ion, Lithium-ion polymère ou Lithium fer phosphate. La demande de subvention est à effectuer auprès de la communauté d’agglomération Châteauroux Métropole, dans un délai maximum de 6 mois à partir de la date d’achat.

Cette prime à l’achat d’un VAE peut être doublée grâce au bonus de l’Etat. Le montant est identique à celui de l’aide allouée par la collectivité locale, dans la limite de 200 €.

Indre-et-Loire

Tours

Le 13 octobre 2020, les services de Tours Métropole Val de Loire ont mis en service 150 vélos à assistance électrique afin d’encourager les habitants à privilégier les déplacements plus respectueux de l’environnement. Ce service, géré par l’Accueil Vélo et Rando, est réservé aux habitants des communes de la métropole, ainsi qu’à ceux des communes de Vernou-sur-Brenne, La Ville-aux-Dames et Vouvray.

Afin d’être testés par le plus grand nombre, les VAE sont loués, dans un premier temps, pour une durée de 3 mois non renouvelable. Le coût de la location est donc plus élevé, s’élevant à 42€ par mois TTC, maintenance comprise. Toutefois, 50% de l’abonnement peut être pris en charge par l’employeur, ramenant le prix de la location à 21€ par mois.

Amboise

En novembre 2020, la commune d’Amboise saute le pas et met en place une aide à l’achat de vélos à assistance électrique. La subvention s’élève à minimum 200€ pour les particuliers qui s’équipent d’un vélo électrique et résidant sur le territoire de la ville d’Amboise au moment de l’achat du VAE. Une seule subvention est accordée par vélo pour chaque foyer et par an.

La communauté de communes Loches Sud Touraine

Afin de favoriser l’usage des déplacements non polluants, la communauté de communes Loches Sud Touraine a voté en 2020 une aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf à hauteur de 20 % du prix d’achat TTC dans la limite de 100€. Une enveloppe de 5000€ a été débloquée par la collectivité de la ville de Loches pour permettre à ses administrés de s’équiper. Seuls les VAE de type urbain avec batterie au lithium et VTC sont éligibles et une seule subvention est accordée par foyer fiscal sur la période 2020-2026.

La commune de Fondettes

La commune de Fondettes subventionne l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique à 50% du prix d’achat avec une limite de 300€. A travers ce soutien financier, la ville souhaite inciter les habitants à utiliser le vélo dans les déplacements quotidiens domicile-travail ou les loisirs. Pour obtenir cette prime, il faut obligatoirement respecter les conditions d’éligibilité : le VAE doit être neuf et conforme à la réglementation de conception et d’usage actuellement en vigueur, respectant les prescriptions environnementales, ne pas être équipé d’une batterie au plomb et obligatoirement acheté en France. Une seule subvention par ménage vivant dans la commune de Fondettes est accordée sur la période 2020 à 2026.

Montlouis-sur-Loire

La ville de Montlouis-sur-Loire offre une aide à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique jusqu’à 200€. Avec cette subvention la ville souhaite inciter l’usage du vélo dans les déplacements domicile-travail quotidiens ou pour les loisirs en aidant financièrement les habitants. Pour bénéficier de cette subvention, le bénéficiaire doit obligatoirement résider sur la commune de Montlouis-sur-Loire et attester d’être l’acquéreur du VAE.

Loiret

Orléans

Afin de permettre le développement de l’usage du vélo, Orléans Métropole reconduit et élargit le dispositif d’aide à l’achat de vélos à assistance électrique et de vélos cargos. Toutes les personnes dont le quotient familial CAF est inférieur à 2 000€ par mois peuvent bénéficier d’une réduction immédiate de 25% du coût d’achat TTC du vélo pouvant aller jusqu’à 300€, valable auprès des vendeurs partenaires. Le «chèque vélo» est valable jusqu’au 31 décembre 2021, il est nominatif et non cessible. Les équipements de sécurité associés à l’achat d’un vélo (casques, antivols…) sont également éligibles à cette subvention.

Le magasin Vélo Val de Loire, propose à la location longue durée des vélos à assistance électrique et  l’initiative est soutenue financièrement par la municipalité. Depuis le confinement, les vélocistes ont observé un véritable engouement pour le VAE,  saisissant l’opportunité et proposant de la location avec 20 vélos destinés à la location longue durée, à 1€ par jour. Au terme de cette période, 3 options sont proposées à l’usager : 

  • L’arrêt de la location,
  • Le renouvellement de la location,
  • Le rachat du vélo.

Les commerçants  bénéficient d’une subvention municipale pour faciliter l’accès au vélo grâce à une aide à hauteur de 50 % du coût annuel, soit 15€ par mois.

Commune de Montargis

A Montargis, il est possible de louer un vélo à assistance électrique, en longue durée ou pour quelques heures seulement. L’agglomération montargoise souhaite que les tarifs soient très abordables, afin d’inciter les habitants à mettre leur voiture au garage et privilégier ce mode de transport plus doux pour l’environnement. Pour 6 mois, la location est de 120 €, et 215 € pour une année.

Il existe aussi des formules « courte durée » coûtant 8 € les 24 heures pour un vélo, 12 € pour deux bicyclettes. Pendant toute la durée de la location, l’entretien est à la charge de l’utilisateur, qui recevra un carnet de maintenance.

Berry Loire Puisaye

Depuis le 15 novembre 2020, la communauté de communes Berry Loire Puisaye accorde une aide aux habitants de son territoire pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Tous les habitants du territoire justifiant que leur résidence principale se trouve dans l’une des communes de Berry Loire Puisaye (Briare, Châtillon-sur-Loire et les 19 communes de l’intercommunalité), peuvent bénéficier de la subvention pour l’achat d’un VAE.

Une seule subvention est attribuée par personne sur une période de 5 ans, elle est fixée à 35 % du prix d’achat TTC dans la limite de 200€ par VAE, jusqu’à épuisement des crédits votés au budget.

La Communauté des Communes Giennoises

La prime d’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique par la communauté de communes de la ville de Gien et ses alentours  correspond à 35% du prix TTC du vélo électrique, avec un plafond d’aide fixé à 420€ par vélo. La subvention a connu un véritable succès et l’enveloppe budgétaire de 2020 consacrée à cette opération (d’un montant de 35 000€) a vite été épuisée. Les demandes suivantes ont été placées sur une liste d’attente en attendant la reconduction du  dispositif d’aide pour 2021.

Loir-et-Cher

Agglopolys, Communauté d’agglomération de Blois

La communauté d’agglomérations de Blois encourage les modes de déplacement doux pour lutter contre la pollution de l’air et les nuisances sonores. Agglopolys propose de rembourser jusqu’à 400€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique dans la limite de 25% du prix d’achat. Pour y accéder il faut être résident sur le territoire d’Agglopolys.

L’achat d’un vélo à assistance électrique en Centre-Val-de-Loire vous intéresse ? Essayez l’achat groupé, économies garanties 💰✅

Laisser un commentaire