FAQ ÉNERGIE

Vous avez une question sur vos contrats d’électricité ou de gaz? Vous souhaitez changer d’offre pour faire des économies mais vous ne savez pas quoi regarder?
Vous êtes au bon endroit ! Notre Foire Aux Questions vous aide à tout comprendre.
Si votre question ne porte pas sur l’électricité ou le gaz, mais sur le fonctionnement général de nos achats groupés, retrouvez les réponses dans notre FAQ.

Les questions fréquentes sur les contrats d’énergie


Qui est concerné par l’achat groupé d’énergie ?

Tout le monde peut s’inscrire à l’achat groupé d’électricité et de gaz.
Les offres proposées en priorité seront celles qui regroupent le plus de demande et pour lesquels nous aurons réussi à obtenir des remises avantageuses. L’électricité et le gaz de ville pour les habitants de France métropolitaine seront donc principalement à l’honneur, ainsi que le fioul ou le gaz propane qui sont encore très consommés. Si vous habitez en dehors de France métropolitaine, dans les DOM-TOM, en Corse, ou dans un pays francophone comme la Belgique, inscrivez-vous pour manifester votre volonté de bénéficier de tarifs réduits sur vos contrats d’électricité et de gaz: nous ferons le maximum pour vous négocier une offre !
De la même façon, si votre zone subit un monopole vous pouvez vous inscrire sans engagement et nous vous indiquerons si nous avons réussi à négocier une offre. Par exemple la ville de Metz est gérée par un monopole pour l’électricité (UEM – Usine d’Électricité de Metz), mais peut bénéficier d’une offre pour le gaz de ville, le propane, le fioul et les autres types d’énergie. NB: ces régies autonomes présentes sur 5% du territoire français sont appelées des ELD, pour Entreprises Locales de Distribution.
L’achat groupé est disponible aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires, car le contrat d’énergie est à choisir et à souscrire par l’occupant du logement. Les logements secondaires ou les logements mis en location courte durée sont aussi éligibles, de même que tout autre bien possédant un compteur vous appartenant (garage indépendant, grange, communs, etc.).
Les professionnels peuvent s’inscrire à l’achat groupé d’énergie, au même titre que les particuliers. Si vous êtes un professionnel, veillez à renseigner un maximum d’informations sur votre situation et vos besoins en énergie afin que nous puissions en tenir compte lors de l’appel d’offre.

Ai-je un engagement sur mon contrat d’électricité ou de gaz ?

Il n’y a aucun engagement pour un contrat d’énergie en France pour un particulier.
De même que l’inscription à nos achats groupés est totalement gratuite et sans engagement, il est possible de changer son contrat d’énergie gratuitement à tout moment. En effet, la loi Nome qui encadre les règles du marché de l’énergie depuis sa libéralisation, permet de mettre fin à son contrat d’électricité ou de gaz à tout moment sans motif particulier.
Si les contrats sont résiliables à tout moment, il ne faut surtout pas résilier votre contrat pour changer de fournisseur gratuitement. En effet il suffit de souscrire votre nouveau contrat auprès du fournisseur d’énergie de votre choix, et c’est lui qui s’occupera de la résiliation avec votre ancien fournisseur, vous évitant ainsi une perte de temps et vous assurant que la démarche se fasse gratuitement et sans coupure d’électricité ou de gaz à votre domicile.
Dans le cas des contrats pour les professionnels, les engagements existent et sont autorisés par la loi. En cas de doute il faut se référer aux termes du contrat afin de vérifier la durée l’engagement et les clauses de résiliation, avec d’éventuelles pénalités. Pour les professionnels ayant un contrat avec engagement, il est généralement possible de changer d’offre à la date anniversaire du contrat.

Y-a-t-il des frais de souscription à un contrat d’énergie ?

Il n’y a aucun frais de souscription à un contrat d’énergie. Ainsi, changer de fournisseur d’énergie est totalement gratuit. Et vous rapporte même de l’argent lorsque vous changez d’offre pour bénéficier de prix plus avantageux, comme ce que nous pouvons vous proposer dans nos achats groupés !
A noter que pour les contrats d’électricité et de gaz, on utilise le terme de « changement de fournisseur » lorsque vous conservez le même logement et les mêmes compteurs (mêmes numéros PDL ou PCE) et que vous souhaitez changer d’offre et de fournisseur.
En revanche, lorsque vous emménagez dans un nouveau logement et que vous souscrivez votre nouveau contrat d’énergie, on parle de « mise en service ». Dans le cas d’une mise en service, il faut compter des frais, qui sont des équivalents de frais de mise en route du compteur. Les frais de mise en service sont facturés dans tous les cas, que votre énergie soit coupée ou non, qu’un technicien doive se déplacer ou non.
Les frais de mise en service varient chaque année, ils sont d’environ de:
– 17€ pour l’électricité (16,79€ en septembre 2020),
– 20€ pour le gaz (19,39€ en septembre 2020).
Les frais de mise en service sont facturés par votre fournisseur, qui peut vous les demander à la souscription ou lors de la première facture. Ils sont les mêmes chez tous les fournisseurs puisqu’ils sont en réalité reversés aux gestionnaires de réseau (Enedis pour l’électricité, GRDF pour la gaz). Dans le cas où l’énergie est coupée lorsque vous réalisez l’état des lieux et que vous souscrivez votre contrat d’énergie, les frais de mise en service ne sont pas plus élevés. La plupart du temps un technicien se déplacera pour mettre en route l’électricité ou le gaz, sous un délai légal standard de 5 jours ouvrés. Il est possible de demander une mise en service plus rapide (express ou d’urgence), moyennant des frais supplémentaires. Une fois votre contrat d’énergie souscrit, c’est votre fournisseur qui vous donne un rendez-vous avec un technicien du gestionnaire de réseau. A noter qu’il n’est pas possible de « déménager » un contrat d’énergie, il faudra dans tous les cas résilier le contrat du logement que vous quittez, pour en souscrire un nouveau dans votre nouveau logement. Les frais de mise en service sont à régler même si vous conservez le même fournisseur et la même offre pour votre nouveau logement.
Les frais de mise en service ne sont pas des frais de souscription, mais sont les seuls frais possibles lorsque vous souscrivez un contrat d’énergie, s’il s’agit d’un emménagement dans un nouveau logement.

Les démarches pour changer mon offre d’énergie sont-elles compliquées ?

Les démarches pour changer de contrat d’énergie sont très simples, car c’est votre nouveau fournisseur d’énergie qui procèdera à la résiliation auprès de votre ancien fournisseur: de votre côté vous n’aurez rien à faire !
Il vous suffit de souscrire votre nouveau contrat d’énergie et il effectuera automatiquement la résiliation de votre ancien. C’est le relevé de compteur que vous transmettez à votre nouveau fournisseur (ou qu’il obtient auprès d’Enedis le cas échéant) qui marque la fin de la facturation de votre ancien fournisseur et le début de la facturation de votre nouveau fournisseur.
Ne stoppez pas les prélèvements de votre ancien fournisseur, cela se fera automatiquement aussi. Lorsque votre ancien fournisseur reçoit la résiliation et le relevé de compteur de fin de contrat, il clôt le contrat et vous fait parvenir une facture de solde de tout compte. Vous êtes alors remboursé de ce que vous n’avez pas consommé, ou vous avez une dernière facture à régler si vous avez consommé plus que ce qui vous a été prélevé jusqu’à la résiliation.
Si vous changez de logement à l’occasion d’un déménagement, la démarche de souscription pour votre nouveau logement est la même, mais c’est à vous d’effectuer la résiliation du contrat de votre ancien logement car dans ce cas elle n’est pas automatique.

Comment m’assurer que mon nouveau contrat d’énergie est plus avantageux ?

Dans le cadre de notre achat groupé, nous sélectionnons la meilleure formule parmi les réponses que nous obtenons à notre appel d’offre. Les critères les plus importants à étudier sur la partie prix sont les suivants:
– Le prix du kWh HT: c’est à dire le coût de kWh d’électricité ou de gaz que vous consommez, puisqu’il s’agit de la plus grosse partie de votre facture ;
– Le prix de l’abonnement HT: c’est à dire la partie fixe de la facture, qui ne varie pas en fonction de vos consommations.
Ensuite, assurez-vous que les autres éléments des conditions générales de vente de l’offre correspondent à vos attentes, tels que: le service client, l’origine de l’énergie, les conditions de durée et les garanties de l’offre, l’accès à un espace client.
Il ne faut surtout pas vous fier aux mensualités qui vous sont proposées pour juger qu’une offre est moins chère qu’une autre. A consommation identique, lorsque votre contrat propose un abonnement identique et un prix du kWh moins cher, vous paierez toujours moins cher et ce même si la mensualité proposée est plus élevée.
Nota Bene: on compare les prix hors taxes (HT), car les taxes dépendent des pouvoirs publics et sont donc les mêmes chez tous les fournisseurs.

Mon offre est moins chère mais mes mensualités sont plus élevées, que faire ?

Dans le cas où vous payez votre énergie mensuellement par prélèvement, les fournisseurs peuvent fixer vos mensualités de différentes façons:
– Grâce à la CAR – consommation annuelle de référence – qui peut être récupérée notamment s’il s’agit d’un changement de fournisseur, que vous occupez le même logement depuis au moins un an et qu’un historique des consommations précise existe. Le fournisseur obtient la CAR de votre compteur auprès du gestionnaire de réseau lorsqu’elle est disponible. Vous pouvez aussi la retrouver sur un échéancier, ou en reconstituant votre consommation sur un an avec toutes vos factures ;
– En réalisant une estimation de vos consommations, grâce à des logiciels de calcul permettant d’obtenir des résultats plus ou moins précis, mais surtout variant d’un fournisseur à l’autre. Il est possible de faire soi-même une estimation de sa consommation d’énergie sur le logiciel du service public energie-info ;
– En faisant un mix d’une estimation et de la CAR du compteur afin d’obtenir une consommation moyenne.
L’objectif est que la consommation sur laquelle se basent vos mensualités soit la plus proche possible de ce que vous allez réellement consommer, ce qui n’est pas toujours évident puisque chaque fournisseur a sa propre méthode de calcul.
Une fois définies, vos mensualités sont prélevées chaque mois. Puis au plus tard au bout d’un an, une régularisation est réalisée grâce à un relevé de compteur. Si vous avez consommé moins que l’estimation vous êtes remboursé du trop-perçu, tandis que si vous avez consommé plus vous avez une facture de la différence à régler.
Ainsi, peu importe le montant de vos mensualités, l’essentiel est d’avoir l’offre qui vous coûte la moins chère à consommation identique, en comparant les prix de l’abonnement et des consommations.
Si vous constatez un écart important avec la consommation ou avec les mensualités qui vous paraissent être justes, n’hésitez pas à le signaler à votre fournisseur et à lui proposer un ajustement. Il pourra ainsi revoir à la hausse ou à la baisse vos mensualités pour se rapprocher de votre consommation réelle ou estimée. En cas de doute, mieux vaut que les mensualités soient légèrement plus élevées que la réalité, afin d’obtenir un remboursement en fin d’année et d’éviter les factures surprises !

Comment trouver mon numéro PDL, la puissance et l’option tarifaire de mon compteur électrique ?

Certaines informations techniques peuvent vous être demandées lors de la souscription à un contrat d’énergie, comme le PDL (ou le PCE), la puissance du compteur électrique ou encore son option tarifaire. Il convient de savoir à quoi ces éléments correspondent et comment les obtenir:
Le numéro PDL (point de livraison) correspond à l’identifiant unique de votre compteur. Il s’agit d’un numéro à 14 chiffres qu’il est possible de retrouver sur une facture (au format numérique en faisant un Ctrl+F sur votre facture, au format papier en suivant cet exemple en vidéo à 11:42). Vous pouvez aussi le retrouver sur votre compteur électrique si vous possédez un compteur Linky. Si vous n’avez pas votre numéro PDL votre fournisseur pourra le retrouver grâce à votre adresse, au nom de l’ancien occupant, ou au matricule du compteur (numéro gravé sur votre compteur qui peut vous être demandé). Le numéro PCE (point de comptage et d’estimation) est exactement la même chose que le PDL, mais pour le gaz ;
La puissance du compteur s’exprime en kVA, pour kilo-Volt-Ampère, il s’agit de ce qui détermine la possibilité de faire fonctionner tous vos appareils électriques en simultané. Une puissance souscrite de 3kVA permet de faire fonctionner en même temps des appareils nécessitant jusqu’à 3000 Watts: par exemple si votre chauffe-eau a besoin de 2000 Watts, votre congélateur de 300 Watts et votre four micro-ondes de 600 Watts, vous pouvez les faire fonctionner en même temps (2900 Watts), mais dès que vous allumerez votre grille-pain vous ferez disjoncter votre installation. Il faudra alors augmenter la puissance souscrite et passer à 6kVA, qui est la puissance la plus courante. La puissance nécessaire peut s’estimer: il faut généralement opter pour 9kVA pour un logement de plus 90m2 tout électrique.
La puissance détermine le prix de l’abonnement, plus elle est élevée plus il est cher. Il est donc important d’avoir une puissance suffisante, mais inutile qu’elle soit trop élevée. La puissance souscrite apparait sur vos factures, ainsi que sur votre compteur Linky si vous en possédez un ;
L’option tarifaire de votre compteur propose deux choix possibles: le tarif Base et le tarif Heures Pleines – Heures Creuses (ou HPHC). Pour le tarif base il s’agit d’un tarif unique, souvent privilégié lorsque l’eau chaude et le chauffage ne fonctionnent pas à l’électricité (collectif, gaz, fioul). Le tarif HPHC est composé d’une double tarification, avec les heures pleines généralement en journée qui sont plus chères et les heures creuses le plus souvent la nuit avec un prix plus bas, permettant notamment de déclencher le ballon d’eau chaude électrique durant les heures creuses afin que sa consommation importante soit facturée à tarif réduit. Afin d’avoir un ordre de grandeur de la différence de prix, voici le tarif d’EDF en septembre 2020:
– Prix du kWh en tarif Base: 0,1557€ TTC;
– Tarif Heures Pleines: 0,1798€ TTC, Tarif Heures Creuses: 0,1344€ TTC.
Le prix de l’abonnement est légèrement plus élevé en HPHC qu’en Base (10% à 20%). A noter que la puissance 3kVA (abonnement le plus bas) n’existe qu’en option Base.
L’option tarifaire apparait sur vos factures et aussi sur votre compteur, quel qu’il soit: sur un compteur électronique vous avez ainsi deux relevés de compteurs (HP et HC) ou un seul si vous êtes en tarif base ; si vous possédez un compteur mécanique à roue vous pouvez distinguer une seule ou deux lignes de relevés de compteur.

J’ai un compteur Linky, ça change quoi ?

Le compteur Linky est un compteur communiquant, qui dispose des mêmes caractéristiques que ses prédécesseurs les compteurs mécaniques et électroniques et permet tout comme eux de choisir l’offre et le fournisseur qui vous convient le mieux. Posséder un compteur Linky ne change donc rien en ce qui concerne son contrat d’électricité. Cependant, si le gestionnaire du réseau électrique Enedis a souhaité son déploiement à grande échelle avec plus de deux foyers sur trois déjà équipés, c’est qu’il fait une différence notable pour lui. En effet, grâce à ses fonctions communicantes (via le signal électrique) il peut réaliser de nombreuses interventions à distance, évitant le déplacement d’un technicien et permettant une action plus rapide et plus efficace.
Avec le compteur Linky il est possible pour le service public d’obtenir les relevés de compteur, de couper ou d’activer un compteur ou encore de modifier sa puissance ou son option tarifaire à distance. Enedis détaille dans son livret intitulé Linky, le compteur qui simplifie la vie les avantages du compteur communiquant.
Le compteur Linky vous permet aussi d’obtenir de nombreuses informations indisponibles auparavant, telles que le numéro de PDL, la puissance souscrite du compteur, mais aussi de toutes nouvelles informations telles que la puissance utilisée en temps réel par vos appareils (mention « Puis App Soutir ») pour vous permettre de connaitre vos consommations en temps réel ou vos appareils les plus énergivores.
De son côté GRDF, le gestionnaire du réseau de gaz français déploie lui-aussi un compteur communicant pour le gaz, nommé Gazpar, présentant des fonctionnalités similaires.

Est-ce que je risque une coupure en changeant de fournisseur d’électricité ou de gaz ?

Il n’y a aucun risque de coupure d’électricité, ni aucun risque de coupure de gaz, si vous changez d’offre ou de fournisseur d’énergie. En effet, si votre fournisseur change, vous restez approvisionné par les gestionnaires de réseaux Enedis (ex-ERDF pour l’électricité) et GRDF (pour le gaz), qui sont des organismes publics et qui assurent ainsi la même qualité de service quel que soit votre fournisseur.
Pour changer de fournisseur d’électricité et vous assurer qu’il n’y ait aucune coupure, il suffit souscrire votre nouveau contrat auprès du fournisseur de votre choix, c’est lui qui s’occupera de la résiliation de votre ancien contrat. Ainsi votre changement d’offre se fait facilement, gratuitement et sans coupure. N’hésitez pas à vous référer à la question sur les démarches pour plus de détails.

Qu’est ce que le TRV ?

Le TRV correspond au tarif réglementé en vigueur. Les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité sont fixés par les pouvoirs publics et contrôlés par la Commission de Régulation de l’Energie (la CRE). Ils sont régulièrement revus afin de correspondre aux coûts que représentent notamment la production et l’approvisionnement de l’énergie concernée en temps réel. Le tarif réglementé de l’électricité est ainsi revu une à deux fois par an, tandis que pour le gaz il peut être révisé chaque mois (notamment en raison de la dépendance française aux marchés étrangers).
Très souvent les offres d’énergie sont indexées au tarif réglementé qui sert de référence, offrant la possibilité de proposer des remises telle que celle que nous avons obtenu avec le fournisseur Mega Energie lors de notre achat groupé de mai 2020, qui proposait un prix d’abonnement identique au tarif réglementé et un prix du kWh 20% moins cher que le TRV.

Qu’est-ce qu’une énergie verte ?

On parle de plus en souvent de l’électricité verte, et même de gaz vert. Il s’agit d’offres d’énergie écologiques, préservant la planète du fait de leur origine renouvelable.
En ce qui concerne l’électricité, les sources de production d’origine renouvelable sont variées: l’hydraulique (barrages) représente la majorité de la production d’électricité verte, suivie par l’éolien et le solaire. D’autres moyens continuent de se développer telles que l’énergie issue de la biomasse (combustion de déchets organiques), géothermique (chaleur du sous-sol terrestre), houlomotrice (vagues) et marémotrice (courant des marées). L’électricité verte s’oppose ainsi à l’énergie grise dont la production est issue de sources fossiles telles que le gaz, le fioul ou le charbon. L’énergie nucléaire est classée dans les énergies grises puisque sa matière première l’uranium est une ressource fossile, bien qu’elle soit décarbonée puisque sa production ne génère pas de gaz à effet de serre. C’est via le mécanisme des garanties d’origine (GO) que le fournisseur peut prouver qu’il achète autant d’énergie verte que ce que ses clients consomment, dans le cas où il commercialise une offre avec une énergie verte. L’ADEME a d’ailleurs mis en place un label pour certifier l’électricité verte dite « premium », correspondant au cas où le fournisseur d’énergie achète au même producteur son électricité et ses garanties d’origine.
En ce qui concerne le gaz naturel, comme son nom l’indique il est d’origine naturelle et ne subit pas de transformation pour être obtenu, contrairement à l’électricité. Néanmoins, son origine fossile et le fait que son utilisation comme énergie de chauffage génère des gaz à effet de serre, n’en fait pas une énergie classée verte. Pour obtenir une offre verte pour le gaz, il est possible de coupler une compensation carbone, qui consiste à investir dans des projets environnementaux pour compenser les émissions de gaz à effet de serre, certifié par l’obtention de crédits carbone. Le biogaz, ou biométhane, issu de la fermentation de déchets agricoles connait un essor important en raison de son bilan carbone neutre. Il est considéré comme le gaz le plus vert actuellement.

Quels éléments sont nécessaires pour souscrire mon contrat d’énergie ?

Pour pouvoir souscrire un contrat d’énergie, il est nécessaire d’avoir:
l’adresse du logement ou du bien dans lequel vous souhaitez souscrire le contrat d’électricité ou de gaz ;
votre RIB ou au moins l’IBAN vous sera demandé, afin de mettre en place les prélèvements définis dans l’échéancier.
Plusieurs autres informations sont utiles, mais pas obligatoires:
votre numéro PDL ou PCE: il s’agit de l’identifiant unique de votre compteur, composé de 14 chiffres. Il apparait sur votre facture d’énergie, vous ne pourrez donc pas l’obtenir si vous emménagez dans un nouveau logement ;
vos relevés de compteur: accessibles en vous rendant devant votre compteur et réalisés lors de l’état de lieux s’il s’agit d’un nouvel emménagement ;
la puissance et l’option tarifaire de votre compteur électrique: disponibles sur votre facture ou sur votre compteur notamment si vous possédez un compteur Linky.
Seul l’IBAN est donc absolument indispensable à la réalisation de votre contrat, dans le cas où vous optez pour un paiement par prélèvement. Si vous en avez la possibilité munissez-vous d’une facture ou réalisez la souscription à côté de votre compteur afin d’avoir à portée de main tous les éléments qui vous faciliteront la démarche de souscription. Dans le cas où des informations sont manquantes, votre fournisseur se rapproche du gestionnaire de réseau (Enedis ou GRDF) pour les obtenir. Il vous contactera en cas de besoin pour finaliser votre démarche de souscription.

Qui sont les organisateurs de l’achat groupé d’énergie ?

Achetons Groupé est un organisateur d’achats groupés en France. Achetons Groupé vous propose ainsi d’obtenir des tarifs réduits sur différents produits ou services utilisés quotidiennement, afin de faire des économies.
Achetons Groupé permet ainsi aux foyers français de gagner du pouvoir d’achat, simplement, en utilisant l’adage l’union fait la force, permettant aux consommateurs réunis d’obtenir de meilleures offres que lorsqu’ils sont seuls.
Achetons Groupé, c’est une équipe de passionnés à votre service, qui après un premier succès avec une offre d’électricité verte à -21%, s’efforce sans cesse de vous obtenir l’offre la plus avantageuses possible !

Explications en vidéo

Nous essayons de simplifier le jargon du marché de l’énergie pour vous permettre de comprendre du mieux possible les éléments composant vos factures et vous permettre ainsi d’obtenir la meilleure offre au plus bas prix. Si l’une de nos explications ne vous parait pas suffisamment claire ou détaillées, n’hésitez pas à nous l’indiquer pour que nous puissions le rectifier.

Vous souhaitez en savoir plus? Vous pouvez consulter les articles de notre blog, afin de devenir un consommateur avisé. Si vous souhaitez de plus amples informations sur notre fonctionnement ou nos opérations d’achat groupé, vous pouvez nous poser vos questions en nous écrivant sur contact@achetonsgroupe.org.